Mamadou Goumbala persiste et signe: "l'AFP aura bien un candidat en 2017"



La rébellion persiste chez Moustapha Niasse. Au cœur du courant dénommé, l’AFP Force du changement, Mamadou Goumbala ne recule pas. Prévient-il, les progressistes auront bel et bien un candidat en 2017. Ceci, malgré la volonté de leur leader de soutenir le président Sall. Si on fait de la politique, c’est pour un but très précis, semble dire le responsable qui indique qu’il n’est pas question que leur parti se fonde dans l’Alliance Pour la République (APR). Ce, sous prétexte que Moustapha Niasse occupe la Présidence de l’Assemblée nationale.


Se prononçant sur la question alors, Goumbala de préciser que ledit courant était majoritaire. Du fait que la plupart des militants notamment à Kaolack, n’étaient pas contents de leur leader. Au micro de la Sen TV, le progressiste de prévenir que nul ne peut le chasser de l’AFP.


Ça promet. 


Vendredi 14 Novembre 2014 - 18:20



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter