Maman de «Boy Djinné», Feto Diop pleure: «Tous les marabouts qu’on m’a indiqués, les faiseurs de miracles, les foyers religieux… »

Ne sachant plus à quel saint se vouer, Feto Diop, la maman de l’homme aux multiples évasions, s’en remet à Dieu, «le Tout Puissant, le Seul, l’Unique qui peut (lui) accorder Son soutien et Son assistance » car elle «n’en peut plus» de ce fils qui «l’a meurtrie, appauvrie et ruinée». Un fils pour lequel elle s’est «battue nuit et jour pour qu’il soit un garçon exemplaire».



«Je suis commerçante et je ne connais que le travail. Ceux qui me liront et qui me connaissent pourront témoigner de la sincérité de mes propres. Dès le bas âge, avant même que je ne sois marié au père de Baye Modou Fall, je travaillais déjà pour mon compte. Je n’ai jamais connu de jour de repos. Je me suis battue pour ma famille et moi. La boutique que j’occupais au marché, je l’ai acquise depuis très longtemps. Malheureusement, je n’ai plus aujourd’hui les moyens de l’entretenir. Je l’ai récemment cédée à un étranger qui, parfois, passe me remettre quelque chose en guise d’appui. J’ai parcouru toutes les grandes villes du Sénégal pour trouver de quoi nourrir ma famille. J’ai passé toute ma vie à travailler pour mettre mes enfants dans de bonnes conditions. J’ai tout fait…J’ai bradé tous mes biens pour que Baye Modou Fall qui est mon fils unique, reste sur le droit chemin », se plaint la maman.
 
Dans «l’Observateur », Feto Diop se présente «aujourd’hui (comme) une mère meurtrie, appauvrie et ruinée par un fils pour qui, (elle s’est) battue nuit et jour, pour qu’il soit un garçon exemplaire». «J’ai partout cherché les clés de la solution pour Baye Modou mais je ne les ai jamais trouvées. Tous  les marabouts qu’on m’a indiqués, les faiseurs de miracles, les foyers religieux…J’ai fait le tour mais aucune solution n’a été apportée au comportement déviant de mon fils. Je me mets à genou et demande au Tout Puissant, le Seul, l’Unique, qui peut m’accorder Son soutien et Son assistance. Je n’en peux plus… », confie-t-elle. 


Mardi 12 Juillet 2016 - 11:20



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter