Mame Baye Niang , ministre de la jeunesse « Ces victimes de la méditerranée vivaient en Libye »



Mame Baye Niang , ministre de la jeunesse « Ces victimes de la méditerranée vivaient en Libye »
Le ministre de la jeunesse Mame Mbaye Niang est d’avis que le problème de immigration clandestine date de plus de 10 ans aucun Etat ne peut avancer aujourd’hui des chiffres exacts sur le nombre de victime. Selon lui, les jeunes émigrés refusent d’être rapatriés, « il y a juste deux mois nous avons rapatrié 400 sénégalais.

 
Les émigrés déchirent leurs papiers pour ne pas être identifiés, puis ramenés dans leur pays d’origine. Les gens ne doivent pas dire que des jeunes sont en train d’embarquer en ce moment » dixit le ministre de la jeunesse. Il a ajouté par ailleurs que ceux qui sont cités dans ces voyages regrettables sont des émigrés partis il y a 2, 3 ans ou plus.
 

« Ces victimes de la méditerranée vivaient en Libye, nous avons hérité ce problème qui est africain » indique t-il. Il estime que si tous les africains s’y mettent,  nous n’aurons plus ces naufrages. Car,  a l’en croire  au Sénégal 57% des demandeurs d’emploi viennent du monde rural. « Nous proposons des solutions structurelles et non pas de proposition populiste. Aujourd’hui nous donnons la chance aux jeunes de rester et de gagner dignement leur vie dans le terroir » soutient-il dans l’Obs. 

 

 


Mercredi 29 Avril 2015 - 11:21



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter