Mame Mbaye Niang avertit le Premier ministre: "Il n'y a pas de numéro 2 à l'Apr"

Mame Mbaye Niang n'a pas été investi sur les listes de la coalition Benno Bokk Yakaar (Bby) par le président Macky Sall. Mais il n'a jamais montré une once de colère face à son mentor. Dans un large entretien avec le journal L'Observateur, le ministre de la Jeunesse, de l'Emploi et de la Construction citoyenne a rappelé au Premier ministre et tête de liste nationale de ladite coalition qu'il n'a de chef que le patron de l'Apr.



Mame Mbaye Niang avertit le Premier ministre: "Il n'y a pas de numéro 2 à l'Apr"
 Mame Mbaye Niang ne reconnaît qu'une seule autorité à l'Alliance pour la République et c'est celle de son mentor de toujours Macky Sall. Comme pour remettre à sa place le Premier ministre Mohamed Boune Abdallah Dionne, investi tête de liste nationale de la coalition Benno Bokk Yakaar (Bby) par le chef de l'Etat, l'actuel ministre de la Jeunesse a clairement expliqué à nos confrères que la parti au pouvoir n'a pas une deuxième voix autorisée qui puisse prendre des décisions, en l'absence du grand chef. Et même si Mame Mbaye Niang reconnaît la pertinence du choix de Dionne comme chef de file de la mouvance présidentielle pour les élections législatives, il a répété plus d'une fois dans l'interview que cela ne voudrait pas dire qu'il était le numéro 2 de l'Apr.

"Certains frustrés ont maladroitement pensé que l'investiture de certains responsables remettrait en cause leur leadership local. Pour exemple, le fait de choisir le Premier ministre comme tête de liste ne veut pas dire qu'il est numéro 2 de l'Apr", a-t-il dit en réponse sur une question sur la vague de frustrations après les investitures.

Il a remis ça après une question sur la stratégie et le schéma en politique : "Il faut que les acteurs qui ont été des artisans puissent être au devant. Cela n'a rien à voir avec le Secrétariat exécutif national (Sen) de l'Apr ou le Directoire. Ca ne change rien dans les structures du parti. Le Premier ministre dirige la liste nationale de Bby, mais il n'est pas le numéro 2 de l'Apr".

Le journaliste le relance ainsi : "Pourtant c'est l'impression qui se dégage avec son investiture", mais le ministre insiste et répète une troisième fois : "Il n'y a pas de numéro 2 à l'Apr"... En espérant que la redondance ne tombe pas dans l'oreille d'un sourd.

AYOBA FAYE

Mercredi 5 Juillet 2017 - 09:52



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter