Mame Mbaye Niang peste sur les échecs de Me Wade, « il devait se cacher et se taire... »

Le ministre de la Jeunesse, de l'Emploi et de l'Education citoyenne, Mame Mbaye Niang a évoqué la situation économique du pays. Il répond aux détracteurs du régime et se prononce sur l'ambiance qui prévaut au sien de Benno Bokk Yaakaar (BBY). Pour lui il n'y a aucun malaise.




Parlant des affaires Arcelor-Mittal et Pétrotime, Mame Mbaye Niang dit qu'il n'y a pas de malaise. « Nous nous sommes laissés faire et la presse a aussi aidé. Voilà deux histoires montées de toutes pièces par des gens dont l'objectif et de créer la confusion dans la tête des Sénégalais. Pendant huit ans, l'Ancien Régime a mobilisé plus de 450 milliards de F CFA pour le sommet de l'OCI. Il a échoué lamentablement et il a dû organiser le sommet au Méridien-Président. Avec le Fesman, 95 milliards de F CFA ont été mobilisés alors qu'on n'a même pas hérité d'un tableau d'art. Ces deux cas suffisent... » selon Mbaye Niang.
Pour lui, le Président Macky Sall n'a pas mis en demeure ses alliés. « Au contraire, il travaille à renforcer BBY qui a commencé à produire des résultats. La Coalition se réunit régulièrement et produit des communiqués pour soutenir l'action du gouvernement et de la politique du Président... », A-t-il confirmé. Monsieur Niang trouve que les sorties des responsables de l'APR ne peuvent être que personnelles.
Le ministre de la Jeunesse, a parlé aussi des reproches au frère du Président. « Tout ce que je sais, c'est qu'au moment où Pétro-Tim se créait, Aliou Sall n'était pas au côté de Macky Sall, mais il travaillait à l'Ambassade du Sénégal en Chine. Il y avait été nommé non pas par l'actuel Président, mais par Me Abdoulaye Wade ». 
Poursuivant ses propos, Mame Mbaye Niang a souligné pour Arcelor-Mittal, Abdoulaye Wade a posé des actes graves qui continuent encore à coûter à l'Etat de l'argent. « Je pense que les actes qu'il a posés sont tellement graves et lourds pour les finances de ce pays qu'il devait se cacher et se taire », peste-t-il.
Mame Mbaye Niang, dans les colonnes du journal «Enquête », trouve qu'il y a des gens qui veulent jouer sur des positions d'influence, mais cela ne sert à rien. « C'est méconnaître le président de la République que de croire qu'on peut le manipuler ou l'influencer ».


Lundi 22 Décembre 2014 - 11:59



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter