«Mame Mbaye Niang répondra devant qui de droit », Me Mame Adama Gueye



Tout est parti de la sortie du ministre de la Jeunesse, de l'Emploi et de la Construction citoyenne qui n’a pas raté les leaders de l’opposition du «Font du Non» tels qu’Idrissa Seck et Me Mame Adama Gueye. «Je serais touché si les gens qui animaient ce débat-là jouissaient de crédibilité… », déclare Mame Mbaye Niang dans une interview accordée à «Enquête».

«Ces gens qui nous parlent d’éthique et de morale, je voudrais bien qu’on me dise qui ils sont. Vous pensez qu’Idrissa Seck peut me parler de morale et vous pensez que le fait qu’Idrissa Seck et Me Mame Adama Gueye se retrouvent autour de la même table ne pose pas problème. Une personne qui est accusée d’avoir pris 74 milliards de F CFA…Idrissa Seck n’est pas le seul, il y a aussi Me Mame Adama Gueye. Les gens de ma génération lui demandent leurs 25 francs et 100 francs », accuse le ministre.
 
Me Mame Adama Gueye d’embrayer : «Je rappelle qu’en 1990, il était dans une Commission qui avait décidé de vendre pour soutenir l’équipe du Sénégal, des calendriers des matchs à cent mille (100.000) élèves sénégalais. Cet argent-là, on ne sait pas où il est passé». La réplique n’a pas tardé du côté de la robe noire. Sur la Rfm, il promet de saisir la Justice.  

«Je vois maintenant qu’on a misé sur les attaques personnelles alors qu’on est dans un débat politique. Manifestement, il y a quelque chose qui les gêne au point qu’au lieu de trouver des arguments pour répondre à nos arguments politiques, ils utilisent des attaques personnelles. Je ne ferai pas l’honneur à Monsieur Niang d’en faire mon interlocuteur, il n’est pas mon alter ego », sert l’avocat. «Je remercie le Bon Dieu parce que s’il faut qu’il retourne 25 ans en arrière, je dis Alhamdoulilah parce que les 25 dernières années de ma vie, cela veut dire qu’ils n’ont rien trouvé à pouvoir me reprocher», enfonce Me Mame Adama Gueye qui n’entend toutefois pas laisser les choses en l’état.
 
«Maintenant sur ce qu’ils ont choisi comme attaque, c’est fondé sur des bases totalement fallacieux. Il a pris la responsabilité de m’accuser publiquement de détournement, je prendrais la responsabilité pour qu’il en réponde devant qui de droit », martèle-t-il.  


Mardi 1 Mars 2016 - 11:47



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter