Man Utd prêt à toutes les folies pour la dernière merveille du football portugais

Après Anthony Martial, Manchester United va-t-il à nouveau faire exploser les compteurs pour arracher la signature d'un grand espoir européen ? C'est en tout cas ce qui semble se dessiner au sujet du jeune espoir du Benfica Lisbonne, Renato Sanches.



Il n’a que 18 ans, mais a déjà l’Europe du football à ses pieds. Lui, c’est Renato Sanches. Formé au Benfica Lisbonne, ce milieu de terrain a démarré la saison avec la réserve du club portugais, et semblait promis à poursuivre chez les jeunes. Seulement, le malheur des uns faisant le bonheur des autres, les blessures, suspensions, et méformes de certains joueurs plus confirmés ont convaincu l’entraîneur Rui Vitoria de lui témoigner sa confiance. Une confiance que le technicien ne doit pas regretter de lui avoir accordé, tant le Lisboète régale en équipe première.

Avec déjà 2 buts en 11 matches, et surtout une activité de tous les instants, celui dont le bail expire en 2021 à l’Estadio da Luz attise la convoitise de nombreux clubs à travers le Vieux continent. Et si le Paris Saint-Germain a notamment un temps été annoncé comme présent dans le dossier, c’est bien Manchester United qui fait figure aujourd’hui de prétendant le plus sérieux dans la course à la signature du jeune homme dont la clause libératoire se situerait aux alentours des 80 M€. Et pour cause, si d’autres courtisans privilégient la formulation d’une offre à l’été, les Red Devils veulent eux dégainer immédiatement.

Et d’après le Daily Mail , la stratégie mancunienne est déjà bien définie. Ainsi, des discussions se sont tenues ce vendredi du côté de Londres pour négocier le transfert de Renato Sanches. Après l’avoir supervisé à quatre reprises, les dirigeants de l’actuel cinquième de Premier League ont donc rencontré pour la deuxième fois leurs homologues du Benfica et ont affiné leur plan, en proposant au club lisboète de lui prêter jusqu’au terme du présent exercice Sanches après l’avoir signé, ceci pour le laisser s’épanouir et finir le travail dans son club formateur. Une attention suffisante pour émouvoir le SLB ?



Samedi 23 Janvier 2016 - 14:40



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter