Manchester City : la règle qui contrarie les plans de Guardiola

Depuis son arrivée à la tête de Manchester City, tout va pour le mieux pour Pep Guardiola. Pourtant, une règle en Premier League pourrait bien venir embêter le technicien.



Manchester City : la règle qui contrarie les plans de Guardiola
Ilkay Gundogan (Borussia Dortmund), Nolito (Celta Vigo), pour le moment ce sont les deux arrivées majeures dans le tout nouveau Manchester City de Pep Guardiola. L’ancien technicien du Bayern Munich cherche toujours à recruter en défense ou les noms de John Stones (Everton) et d’Aymeric Laporte (Athletic Bilbao) sont encore annoncés. Pourtant, il ne faut pas oublier que les Citizens ont un effectif pléthorique et que certains joueurs, à très hauts salaires, sont en fin de contrat dans un an.

*Selon The Mirror, Yaya Touré, Fernandinho, Pablo Zabaleta, Gaël Clichy, Jesus Navas, Bacary Sagna et Willy Caballero sont de ceux-là et les dirigeants de Manchester City ne leur ont toujours pas proposé de nouveaux contrats. Le point commun entre tous ces éléments ? Leur nationalité, aucun n’est Anglais. Ce qui pose un réel problème puisque toutes les écuries anglaises doivent absolument inscrire dans leur effectif 17 joueurs non britanniques, pas plus. Et pour le moment, les Citizens en comptent très précisément 18.

C’est ainsi que Pep Guardiola devra donc décider et nommer ceux qui peuvent quitter le navire. Toujours d’après la publication britannique, Touré a refusé une offre juteuse provenant de Chine et une autre de l’Inter Milan pendant que Zabaleta est surveillé par l’AS Roma. Navas est suivi par le FC Séville quand Caballero, le portier argentin, pourrait retrouver la Liga qu’il connaît bien (il a évolué à Elche et Malaga). Enfin, les Citizens seraient à l’écoute si d’éventuelles offres arrivaient sur leur bureau pour Eliaquim Mangala. Mais ces joueurs ne sont pas vraiment partants. D’une part, car ils pourront négocier une prime à la signature plus que satisfaisante en arrivant libre ailleurs, mais aussi car ils toucheront une prime de loyauté s’ils ne s’engagent avec aucun club avant la fin de leur bail le 30 juin 2017... City et Pep Guardiola devront donc dégraisser quelque peu avant d’enclencher la deuxième vitesse sur le mercato.

footmercato.net

Lundi 25 Juillet 2016 - 15:15



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter