Mandat d'arrêt international contre Vieux Aïdara et Evelyne Rioux, "prête-noms" de Karim



Mandat d'arrêt international contre Vieux Aïdara et Evelyne Rioux, "prête-noms" de Karim
Après la phase de l’instruction, l’affaire Karim Wade passe à un autre palier : le procès. Le juge Cheikh Tidiane Beye et Cie de la Commission d’Instruction (CI) de la Cour de Répression de l’Enrichissement Illicite (CREI) en a décidé ainsi, suite aux réquisitions du Procureur spécial, Alioune Ndao depuis lundi qui estime que les charges étaient suffisantes pour que le célèbre détenu de la Maison d’Arrêt et de Correction (MAC) de Rebeuss depuis le 17 avril 2013, un an jour pour jour, soit renvoyé à la CREI pour enrichissement illicite à hauteur de 340 milliards.
 
Le fils du président sortant Wade ne sera pas le seul sur le banc des accusés. Cinq (5) de ses sept (7) présumés complices lui tiendront compagnie. Il s’agit Ibrahima Khalil Bibo Bourgi,Pape Mamadou Pouye, Pape Abdou Diassé, Pierre Abogba, Mbaye Ndiaye, Boubacar Konaté et Cheikh Diallo ayant bénéficié du non lieu. Mais la CI a aussi envoyé un mandat d’arrêt international contre Vieux Aïdara, l’ex-directeur de Canal Info news, une chaîne de télévision de la société An média présumé appartenir à l’ancien ministre d’Etat.
 
La traque contre Vieux Aïdara ne date pas d’aujourd’hui, ledit mandat d’arrêt international date du placement sous mandat de dépôt de Karim et ses « complices » il y a un an. L’ex-directeur de Canal info news est cité parmi les « prête-noms » de l’ancien ministre d’Etat sous le règne de son père Wade.
 
La mesure concerne aussi Evelyne Rioux, la « tante de Karim » qui aurait des connexions avec ABS, la société en charge du transport des passagers de la salle d’embarquement aux avions et des avions à la salle d’accueil. La balle est dans le camp du procureur spécial pour lancer la traque contre eux. Pour sa part, Vieux Aïdara a été annoncé du côté de Londres en Angleterre. 


Jeudi 17 Avril 2014 - 13:16



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter