Mandela dans un «état critique»: tout un peuple suspend son souffle

Nelson Mandela est toujours entre la vie et la mort, entouré de ses proches dans sa chambre d’hôpital de la capitale sud-africaine, Pretoria. « Les médecins font tout leur possible pour s’assurer de son bien-être, de son confort et les Sud-Africains doivent prier pour lui », a déclaré le président Jacob Zuma qui a pu lui rendre visite. Malgré les vœux de ce dernier et, on l'imagine, de la nation toute entière, ces dernières heures, l’état de santé de Nelson Mandela n’a pas évolué.



Mandela dans un «état critique»: tout un peuple suspend son souffle

La nuit a été calme. Aucune nouvelle encore de Nelson Mandela. Les médias ont repris leur veille devant la Mediclinic Heart Hospital de Pretoria et devant la maison de l’ancien président à Johannesburg.

Hier à l’hôpital, il y a eu plus de visiteurs. Au début, les visites étaient limitées à la famille pour éviter les risques d’infection, disait-on officiellement. Seuls le président Jacob Zuma et deux hauts responsables de l’ANC avaient fait exception.

Puis il y a eu Bantu Holomisa, l'un des fondateurs du Mouvement démocratique uni, un parti d’opposition ainsi que la ministre de la Défense qui est chargée de la santé des anciens présidents, Nosiviwe Mapasi-Nqakula, et qui a passé une quarantaine de minutes à l’hôpital avant de repartir.

La famille au chevet

Hier soir, Lindiwe Sisulu est aussi venue le voir. C’est la ministre de l’Administration et de la fonction publique, et c’est surtout la fille d’Albertina et de Walter Sisulu, le grand ami de Nelson Mandela.

La famille de l’ancien président s’est aussi rassemblée encore une fois autour de lui : son ex-femme Winnie, ses filles, ses petits-enfants et Graça Machel, son épouse, ne quittent pas son chevet.
Source: RFI



Mardi 25 Juin 2013 - 11:03



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter