Manifestation du M23 à Tamba : La police tire sur les manifestants, deux blessés dont le commissaire de police

La manifestation des jeunes du mouvement du 23 juin (M23) de Tambacounda, au rond point de la gouvernance, hier mercredi vers 17heures, a vite été dispersée par les forces de sécurité de la police. Les limiers sont intervenus au moment où les camarades de Guy Marius Sagna criaient à tue tête « Wade dégage ». Les policiers ont tiré sur les jeunes à coups de grenades lacrymogènes. Cheikh Ly, agent du conseil régional de Tambacounda, âgé d’une quarantaine d’années, a été vivement atteint à la tête. Evacué au centre hospitalier régional, le blessé a été admis d’urgence. Il souffre d’une fracture du crane, selon une blouse blanche.



Manifestation du M23 à Tamba : La police tire sur les manifestants, deux blessés dont le commissaire de police
Une dizaine de jeunes du Mouvement du 23 juin de Tambacounda (M23) a pris d’assaut le rond point de la Gouvernance pour manifester contre la candidature de Maitre Abdoulaye Wade à l’élection présidentielle du 26 février. Sous la houlette du coordonnateur régional du mouvement, Guy Marius Sagna, les jeunes scandaient pendant près de dix minutes « Wade dégage », « Wade pyromane, Wade assassin », « l’intimidation ne passera pas » au rond point de la gouvernance, vers 17heures. L’arrivée des forces de l’ordre de la police, après un tour en ville, a été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Descendus de leur véhicule banalisé, les limiers ont lancé leurs grenades lacrymogènes sur les manifestants avant de les disperser. Cheikh Ly, demeurant au quartier Pont, agent du conseil régional de Tambacounda, âgé d’une quarantaine d’années, marié à une épouse et père d’un enfant est touché de plein fouet sur sa trempe par une grenade lacrymogène lancée par un des policiers. Il tombe et git dans une marre de sang. Le commissaire de police divisionnaire, Bassamba Camara, quant à lui, sera à son tour touché au genou, suite à un jet de pierre avant de se retrouver avec une jambe enflée. Le manifestant Cheikh Ly, sera évacué au centre hospitalier régional à bord d’un véhicule 4X4. Le diagnostic révèle une fracture du crane. Ses parents, informés se sont rendus sur les lieux, en pleurs. Dés l’annonce de la nouvelle, c’est la ruée à l’hôpital, agents du conseil régional, proches et leaders de l’opposition se sont rendus aussi sur les lieux pour s’enquérir de l’état de santé de Cheikh Ly. Un tour en ville, dans la soirée nous a permis de constater, un impressionnant dispositif de sécurité de la gendarmerie, au niveau du rond point de « Tassangoro » sur la grande avenue Léopold Sédar Senghor. Deux véhicules 4X4 remplis de gendarmes ont été positionnés, afin d’empêcher les manifestants d’y brûler des pneus et de bloquer la circulation. Après la manifestation qui a démarré vers 17 heures, le calme est revenu avant 18 heures, les jeunes s’étant dispersés, après quelques jets de pierres. Au moment où nous mettions sous presse, on nous apprend du coté de la police que le coordonnateur régional du M23 à Tambacounda, Guy Marius Sagna, arrêté a été auditionné puis relaché.

Par Assane Diallo / Tambacounda.info /


Jeudi 2 Février 2012 - 08:09



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter