Mankeur Ndiaye : «Nous sommes obligés de vivre et de cohabiter»

Les tensions qui ont miné, pendant près de trois mois, les relations entre le Sénégal et la Gambie doivent et peuvent être évitées. C’est l’avis de Mankeur Ndiaye, le ministre des Affaires étrangères du Sénégal qui s’est exprimé hier, à l’issue de la réunion avec son homologue gambien. Selon lui, les deux pays doivent être plus que des voisins, ils doivent devenir des alliés, car étant appelés à cohabiter.



Mankeur Ndiaye : «Nous sommes obligés de vivre et de cohabiter»
Le Sénégal et la Gambie doivent partir sur de nouvelles bases. C’est la conviction du ministre sénégalais des Affaires étrangers, Mankeur Ndiaye. Ce dernier s’exprimait hier, à l’issue de la réunion entre autorités sénégalaises et gambiennes, pour tenter de sortir de l’impasse dans laquelle ils étaient plongés.  Mais cela passe par le respect de certains préalables.

 «Nous venons de convenir de décisions et de recommandations fortes Madame le ministre, acceptées par chacun d’entre nous. Décisions qui vont nous permettre de partir sur de nouvelles bases pour le renforcement continu de la coopération entre nos deux pays unis par des liens historiques, multiformes, indestructibles. Pour y arriver, il est de notre responsabilité, en tant qu’Etats, de veiller scrupuleusement, à leur mise en œuvre effective. Cette responsabilité s’étend également au respect de nos engagements régionaux comme internationaux».

Cette situation qui gangrènait les relations entre les deux pays ne doit plus se reproduire, affirme-t-il. Et pour cela, le chef de la diplomatie sénégalaise milite pour la concertation entre les deux Etats. Ce qui permettra, à son avis, de : «prévenir des situations de crise, trouver dans des meilleurs délais, des solutions à des problèmes qui pourraient survenir, mieux défendre les intérêts de nos deux populations qui constituent le même peuple sénégambien au niveau régional, continental et international».

Au-delà de leur proximité, les deux Etats doivent veiller ensemble à la défense mutuelle de leurs intérêts. C’est ce genre de relations que prône désormais le chef de la délégation sénégalaise : «Nos deux pays doivent dépasser le statut de pays voisins pour devenir des pays alliés au plan africain et international. Nous sommes obligés de vivre et de cohabiter. La géographie nous l’impose. C’est notre destin commun. Faisons donc, madame le ministre, la diplomatie de notre géographie. Il nous revient de rendre cette cohabitation harmonieuse pacifique et agréable à travers le dialogue, la concertation permanente et constructive. Je puis d’ores et déjà, vous garantir ici et maintenant, que le Sénégal est et restera dans cette dynamique. Car telle est la volonté du président de la République,  son Excellence Macky Sall, et telle est la volonté du peuple sénégalais», conclut-il.

Ousmane Demba Kane

Lundi 16 Mai 2016 - 11:01



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter