Mankeur Ndiaye est-il le vrai problème de la diplomatie Sénégalaise ?



Mankeur Ndiaye est-il le vrai problème de la diplomatie Sénégalaise ?
Nous voyons se développer un débat surprenant, inapproprié, nourri maintenant par de soi-disant experts, suite à ce qu’il est convenu d’appeler l’affaire Tamsir Faye, du nom de notre Consul général à Marseille. Tous ceux qui critiquent ce Consul n’ont eu jusqu’ici, que la version de la Police de Marseille, donc partisane, basée sur un témoignage d’une femme que personne n’a identifiée. Notre ami Pape Diouf, qui a lui-même été la victime de cette police connue pour ses dérives racistes, a bien raison de souligner ce fait. En tant qu’ancien ambassadeur, diplomate de carrière ayant blanchi sous le harnais, je me dois de saluer la démarche de Monsieur Souleymane Jules DIOP.


Ce garçon, quoi que l'on puisse penser de lui, a eu, à mon sens et au sens de tous les hauts fonctionnaires, la bonne démarche commandée à la fois par le bon sens et ce que nous apprenons tous en administration : Il faut d’abord et avant tout, protéger son agent, demander des explications, prendre le temps de la décision. Or, à l’évidence, il y a eu une précipitation dans le processus de prise de décision, avec une information d’une extrême gravité. C’est le site qui, d’habitude, publie tous les faits et gestes de Mankeur Ndiaye, dakaractu donc, qui a, le premier, révélé le scoop et indiqué que « Mankeur Ndiaye a limogé le Consul du Sénégal à Marseille ».


Le ministre des Affaires étrangères du Sénégal a sans doute voulu s’attribuer une décision qui doit revenir au Chef de l’Etat, patron de la Diplomatie et seul habilité à nommer à ce poste. Mankeur Ndiaye a proposé un décret au Président de la République, mais il a commis une faute grave en s’attribuant dans la presse un acte que le Chef de l’Etat n’a visiblement pas encore signé. Donc, pour être rigoureux, à ce jour, Tamsir Faye est encore Consul général du Sénégal à Marseille.

 
Macky Sall a bien fait d’agir ainsi, de prendre le temps de la décision, parce qu’on ne limoge pas son collaborateur sur la base de la version d’une police connue pour ses dérapages et dans un contexte favorable au racisme. Encore que dans cette affaire, la BAC de Marseille a eu une démarche inhabituelle, en envoyant elle-même des fax aux médias, avec des détails sordides sur la vie privée de Monsieur Faye. Avait-elle peur et voulait-elle prendre les devants ?


Le Principe énoncé par Monsieur Diop, c’est que puisqu’une affaire similaire avait existé, concernant le ministre des Affaires étrangères, traîné dans la boue, et démentie par la suite, il faudrait être vigilent et prudent face aux révélations de cette même presse. Mais il aurait pu aller plus loin, en dénonçant, de droit, le fait que Mankeur Ndiaye ne l'a ni associé à cette décision, ni informé, alors que Monsieur Tamsir Faye, en tant que Consul, est en réalité le collaborateur direct du Secrétaire d'Etat. On peut penser que Souleymane Jules Diop n'a aucune raison de se solidariser d'une décision alors qu'il l'a apprise par la presse. Il se devait donc et n'avait d'autre choix que de défendre l'honneur de son collaborateur, déjà lynché dans la presse.
 

Ce que l’on peut reprocher à Monsieur Diop, c’est le rappel de faits qui rappellent de mauvais souvenirs à Monsieur Mankeur Ndiaye. Mais ce serait le comble du cynisme que de s'en prendre à M. Diop et non à l'auteur des faits qu'il rappelle. Mais qui ne les connaissait pas ? Alors, pour parler diplomatie, il faut rappeler que les justifications qui étaient apportées par Monsieur Mankeur Ndiaye suite à son absence à ce sommet international étaient graves : il avait expliqué qu’il avait eu une intoxication à l’Elysée, parce qu’il y avait mangé des crevettes. Cette version des choses avait choqué, parce qu’en deux siècles, il n’y a jamais eu d’intoxication au cours d’un dîner à l’Elysée et surtout quand parmi 500 convives, le diplomate sénégalais est le seul à avoir eu une « intoxication ».


La délégation sénégalaise, conduite à l’époque par le ministre Aziz Mbaye, était elle aussi embarrassée, puisque c’est en sa présence que l’agent du protocole de l’ambassade a fait ouvrir la chambre vide du ministre. Le chauffeur de l’ambassade qui l’avait conduit pouvait lui aussi témoigner, et c'eût été embarrassant pour notre ministre. Toutes choses que les Français ont retracées et rapportées à qui de droit. Et si les français avaient porté plainte pour rétablir leur honneur et la réputation de la Présidence française ?


Souvenez-vous qu’à la veille du sommet de l’Oci, Monsieur Ndiaye, alors directeur de cabinet de Cheikh Tidiane Gadio, s’était fait subtiliser au cours de la nuit, ses deux téléphones cellulaires et l’ordinateur qui contenait les résolutions du sommet. Récemment encore, Madame Nafi Ngom Keita a accusé Monsieur Ndiaye, par voie presse s'il vous plait, de l’avoir appelé à minuit pour l’insulter, alors qu’il était dans un état "anormal", pour être pudique. Alors, ma question maintenant est de savoir qui déshonore vraiment la diplomatie sénégalaise ?  Est-ce que Monsieur Souleymane Jules Diop n’est pas en droit de défendre son agent et son compatriote à l’extérieur contre le manque de parallélisme dans la démarche ?


J’ai vu écrire, toujours par le même site Internet qui publie tout ce que fait Mankeur Ndiaye, «Mankeur Ndiaye remonte les bretelles à Souleymane Jules Diop ». Comment une conversation à deux s’est-elle retrouvée dans la presse ? Quand Il a été interrogé pour apporter la réplique, Monsieur Diop a refusé de verser dans la polémique, c’était sans doute pour éviter de mettre mal à l’aise le Président de la République.
 

Je ne demande à personne de prendre partie dans cette affaire, mais le moins que l’on puisse dire est que le problème n’est pas où les gens croient. N’importe quel haut fonctionnaire honnête sait que les principes énoncés par Monsieur Diop sont ceux de toute administration qui se respecte. S'il y a quelqu'un d'illégitime, ce n'est sans doute pas Souleymane Jules Diop. Quand il se battait pour faire partir Wade, Monsieur Ndiaye, qui venait d'être gracié et affecté au Mali, montant des cellules de la Génération du concret à Kaye et à Bamako. Les témoins peuvent être cités. Depuis qu'il est en poste, Mankeur Ndiaye ne fait que régler des comptes personnels en affectant ceux qui ne s'entendent pas avec lui. Lui-même n'a pas de diplôme universitaire (je le défie de dire dans quelle université il a fait un Deug, une licence ou une maîtrise) et nous connaissons ses pendants pour la bouteille rose. Que peut-il donc reprocher à Tamsir Faye qu'il ne fait pas ?
 
Un ambassadeur à la retraite
Que Mankeur Ndiaye reconnaîtra.


Lundi 27 Juillet 2015 - 11:44



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter