Manque d’eau à Vélingara : les populations se rabattent sur le marigot

Les populations de Vélingara sont confrontées à un manque criard d’eau potable. Le forage tombé en panne depuis près de sept (7) mois, elles se rabattent sur les marigots, s'exposant ainsi à toute sorte de maladie diarrhéique.



Les populations des localités de Baou, Rofangué à Vélingara, vivent un véritable calvaire. Elles n’ont pas accès à l’eau potable. Le seul forage qui les alimente, est tombé en panne depuis près sept (7) mois. «Toute la population de Baou et de Rofangué est là. Il y a de cela 6 à 7 mois, nous vivons un véritable calvaire. C’est une situation déplorable. Nous somme des citoyens comme tous les sénégalais. Cette eau que vous voyez, on ne peut pas la consommer. Donc c’est pour faire le linge, nettoyer la vaisselle, en y mettant de l’eau de javel pour se laver,... », déplore leur porte-parole au micro de Walf.


«Les enfants peuvent boire cette eau, ce qui est dangereux », s’inquiètent ces populations. Un point d’eau alimenté par l’hivernage qui vient de cesser, désaltère trois (3) villages, renseignent ces dernières qui craignent que la situation n’empire dans les mois qui viennent. Pour l’heure, Obligées de se rabattre sur le marigot, ces populations sont confrontées à des maladies diarrhéiques. Ce, en plus des kilomètres qu’elles parcourent pour trouver de l’eau potable. 


Vendredi 20 Novembre 2015 - 12:42



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter