Mansour Faye-Menace de pénurie d’eau sur le Magal : «Tout devrait rentrer dans l’ordre sauf… ».

A une semaine du Grand Magal de Touba, la menace plane quant à une pénurie d’eau dans la ville sainte. Mais le ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement, Mansour Faye qui s’est rendu sur les lieux a tenté de rassurer la population sur les mesures prises pour l’écarter. Reste que près de 40% du liquide précieux est perdu en cours de route à cause des 350 brèches recensées sur le réseau.



Mansour Faye s’est rendu à Touba Hier pour jauger des mesures prises pour pallier à toute pénurie d’eau lors du Grand Magal de Touba qui se tient dans une semaine. Selon lui, la situation est maitrisée et l’entrepreneur chargé de réparer le forage de Dianatou a donné des gages quant à sa fonctionnalité d’ici 48 heures.

Mais la grande menace qui plane sur la distribution du liquide précieux découle sans nul doute des nombreuses brèches qui jonchent le réseau hydraulique : «nous avons constaté qu’il y a d’énormes pertes évaluées à peu près à 40% », déclare Mansour Faye qui procédait à la visite des installations des hydrauliques de Touba. Le ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement qui assure qu’un audit devra être mené sur ce réseau à cause du volume important de perte assure que des démarches allant dans ce sens ont même commencé à être entreprises.

Quant à l’inquiétude sur la menace de pénurie d’eau liée à la panne du forage de Dianatou, le ministre rassure : «il y a eu des inquiétudes concernant le site de Dianatou, mais nous avons eu l’assurance de l’entrepreneur qui nous a dit, devant tout le monde, que dans 48 heures le forage va être fonctionnel et retrouver son débit initial. Par rapport à ce que nous venons de voir, c’est que normalement on ne devrait pas avoir de problèmes de distributions. Du point de vue technique, nous avons pris toutes les dispositions pour que l’eau ne puisse pas connaitre de perturbations»

Ousmane Demba Kane

Mardi 24 Novembre 2015 - 07:41



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter