Mansour Faye réplique à Cheikh Bamba Dièye: « Personne ne peut m’empêcher de balayer… »

Entre le maire de la ville de Saint Louis et Mansour Faye, le coordonnateur de l’Alliance Pour la République (APR) de Saint-Louis la guerre est déclarée. En effet, le maire Cheikh Bamba Dièye a juré de faire capoter le programme de nettoiement de la ville initié par le beau-frère du président.



Mansour Faye réplique à Cheikh Bamba Dièye: « Personne ne peut m’empêcher de balayer… »
En réaction à l’opposition de Cheikh Bamba Dièye pour l’opération de nettoiement de la ville de Saint-Louis, Mansour Faye est monté au créneau pour asséner ses quatre vérités au maire de la ville. En effet, le beau-frère du président Sall est prêt pour affronter contre vents et marées pour organiser ses journées à la date prévue. Mansour Faye coordonnateur départemental de l’Apr à Saint-Louis a dit ses quatre vérités au maire de la vielle ville qui de son côté a juré de faire échouer l’initiative. « Le programme de nettoiement prévu le 25 et 26 décembre aura bel et bien lieu à Saint-Louis. Personne ne peut empêcher sa tenue », avertit le coordonnateur de l’APR.


Après avoir rappelé que Saint-Louis appartient à tous les fils de la ville, Mansour Faye ajoute qu’ « il n’y a personne au monde qui peut s’opposer à ma ferme décision de balayer devant ma porte ». Il annonce que des moyens importants seront déployés pour réaliser « cet ambitieux programme de nettoiement de la ville initié par l’APR». Non sans se contenter de ce discours, le responsable de l’APR informe à qui veut l’entendre que le fauteuil de maire de la cité actuellement occupé par Cheikh Bamba Dièye reviendra bientôt à l’APR. Aussi, informe-t-il qu’après les locales, le parti présidentiel va installer à Saint-Louis une usine de traitement des ordures qui va générer des centaines d’emplois.

Adoptant un autre registre, il affirme avec certitude que Macky Sall sera réélu en 2017. « Le président Macky n’a même pas besoin de battre campagne en 2017, car il sera réélu. Ensuite, il se reposera pour cinq ans avant de revenir en 2027 au pouvoir pour un autre mandant », prédit-il.

Ibrahima Badiane

Lundi 16 Décembre 2013 - 11:17



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter