Mansour Niass : «Toute attaque contre l’un des chefs religieux est faite contre tous les autres»

Les indignations à l’endroit de Jeune Afrique se poursuivent. En effet, après que son site en ligne ait publié une caricature de Serigne Touba, Jeune Afrique s’est vu attaquer de toute part. Et la dernière en date est celle de Mansour Niass, leader du Rassemblement pour le peuple et homme religieux.



Mansour Niass : «Toute attaque contre l’un des chefs religieux est faite contre tous les autres»
«Au Sénégal, on doit faire attention. Des choses peut orthodoxes s’y passent à longueur de journée. Vous avez vu ce que le site du magazine Jeune Afrique a publié sur le Saint Homme», a déclaré Mansour Niass leader du Rassemblement pour le peuple qui se prononçait sur la caricature du fondateur du Mouridisme par Jeune Afrique.

Mansour Niass, par ailleurs homme religieux, de poursuivre : «Un magazine dont on ne sait pas s’il appartient à un franc-maçon ou pas. Serigne Touba a consacré sa vie à Dieu. Il n’a vécu que pour servir Dieu. Nous n’accepterons pas que son nom soit trainé dans la boue par des ennemis de l’Islam. Toute attaque contre l’un des chefs religieux est faite contre tous les autres. Nous nous indignons contre ces caricatures et cela doit cesser».

Mais le désir de s’en prendre à l’Islam est facilité, selon le marabout par la diffusion dans les médias de certains programmes qui véhiculent des messages qui vont à l’encontre de nos valeurs et de nos traditions.

Les artistes n’ont pas été épargnés par M. Niass qui affirme que : «Au Sénégal, il y a une certaine mode importée par certains chanteurs qu’on voit dans les medias. Cela ne colle pas à nos croyances. Des comportements homosexuels bannis pas l’Islam sont en train d’être favorisés par des personnes célèbres, notamment des chanteurs. Cela ne nous honore pas».

Ousmane Demba Kane

Mardi 2 Février 2016 - 10:41



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter