Marche Charlie Hebdo : le Fnsp/Momsarew de Malick Noël Seck se désolidarise de Macky Sall et ses camarades

Le Front National de Salut Public/Momsarew a exprimé sa solidarité et sa compassion vis-à-vis des travailleurs et du peuple de France suite à la série d'attentats meurtriers qui les ont atteints, dans les locaux du journal satirique Charlie Hebdo, à Montrouge et porte de Vincennes.



Seulement le FNSP, sous la coupole de Malick Noél Seck soutient qu'il n'oublie pas pour autant que l'attentat contre Charlie Hebdo faisait suite à une série de parutions de ce journal résolument destinées à provoquer les musulmans, en particulier la reproduction de caricatures du Prophète elles-mêmes initialement parues dans une publication scandinave d'extrême-droite.

« Si rien ne saurait justifier de tuer un homme qui dessine, qu'il nous soit permis de nous interroger sur les motivations des caricaturistes islamophobes et de leurs soutiens » lance le Fnsp/MoomSaReew. Selon Malick Noél Seck est ses camarades, leur mouvement « ne tombe évidemment pas dans le piège de la stratégie impérialiste du "choc des civilisations" ».

Le Front National de Salut Public va plus loin en disant qu'il « refuse de voir dans la série d'attentats qui ensanglantent la France autre chose que la conséquence logique de la politique étrangère française, celle de la "communauté internationale" ».

D'après le Fnsp/ Moom sa Reew, cette politique a commencé par « déposer Gbagbo militairement pour se donner les coudées franches dans les instances et institutions africaines grâce à un Ouattara aux ordres ;
c'est celle qui a assassiné Kadhafi, pour mieux offrir la Libye aux intérêts occidentaux! ».

Selon toujours le Fnsp, c'est cette politique qui a obligé le président IBK à élargir quatre rebelles islamistes capturés par l'armée malienne pour servir de monnaie d'échange pour la libération d'un otage français, c'est ce qui fit dire à M.Fabius que "M.Bachar Al Assad ne méritait pas d'être sur terre".
C'est ce qui consiste à armer, financer et soutenir médiatiquement les rebelles islamistes qui mirent le pays à feu et à sang face à l'armée régulière ».

« Le Front National de Salut Public se désolidarise naturellement des présidents d'Afrique francophone qui ont cru bon de se presser à Paris, sous prétexte de soutenir leur homologue et chef de file François Hollande » écrit Malick Noel Seck et son mouvement.


Lundi 12 Janvier 2015 - 14:31



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter