Marche de l’opposition : Une trentaine d’arrestations et des blessés dans le rang des leaders.

Arrestations de militants et blessures de certains cadors. C’est le résultat de la marche de Mankoo Wattù Senegaal organisée cet après-midi. Manifestation qui a été dispersée à coups de grenades lacrymogènes par les forces de l’ordre.



La manifestation de Mankoo Wattù Senegaal a été dispersée dans la brutalité. Les dirigeants de l’opposition qui avaient vu l’itinéraire qu’ils voulaient emprunter être modifié par le préfet, ont tenté d’aller outre l’arrêté préfectoral.

En effet, Malick Gackou, président du Grand parti et coordonnateur du Front pour la défense du Sénégal (Fds/Mankoo Wattù Senegaal) et Oumar Sarr, n°2 du Parti démocratique sénégalais (Pds) ont tenté de forcer le barrage des forces de l’ordre, ces dernières ont riposté, créant la panique dans la foule.

C’est ainsi que Pape Diop, président de Bokk Gis Gis, est pris d’un malaise et a été évacué dans une clinique de la place, à bord d’une ambulance.

Abdoul Mbaye de l’Alliance pour la citoyenneté et le travail (Act) a aussi été victime de malaise due aux grenades lacrymogènes tirées par les policiers.

Quant à Barthélémy Dias, il a été blessé au pied  lors de son ralliement à la Place de l’Obélisque. Suite à une discussion virulente avec des éléments de la police, ces deniers ont déclenché des tirs de grenades lacrymogènes et balles à blanc qui ont conduit à la blessure du maire de Mermoz/Sacré-Cœur.

Mais il n’y a pas eu que des blessés lors de la manifestation. En effet, beaucoup d’arrestations ont été aussi notées. Et certains parlent d’une trentaines de personnes emmenées à bord des véhicules de la police.

Ousmane Demba Kane

Vendredi 14 Octobre 2016 - 22:13



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter