Marché de paratonnerre : Me NGOM précise et accuse



Marché de paratonnerre : Me NGOM précise et accuse
« Mêlé dans un scandale sur un marché de paratonnerres de 4 milliards, l'étau se resserre autour de Me Ousmane Ngom
», c’est le titre d’un journal de la place ce jeudi. Le concerné apporte des précisions sur ces marchés en question. « Je dois d’emblée vous dire que ces assertions, toutes ces assertions sont fausses et même ridicules car je n’ai jamais pendant tous mes deux passages au Ministère de l’Intérieur, approuvé un marché même d’un milliard à fortiori un marché de 4 Milliards. »

« Entre 2007 et 2012 il y a eu 3 (trois) marchés de paratonnerres au Ministère de l’Intérieur approuvés par 3 (trois) ministres différents. Le seul marché de paratonnerres qui a été passé sous mon égide et que j’ai approuvé est celui de 2011 et dont le montant était de 150 (Cent cinquante millions) FCFA. Je me rappelle d’ailleurs qu’il a fallu, à l’époque, se battre avec le Ministère des Finances avec l’appui de beaucoup de députés à la suite de destructions et victimes occasionnées dans les villages par la foudre, pour obtenir cette inscription. Ces paratonnerres ont été posés et réceptionnés. Cela est vérifiable sur le terrain et dans les services du Ministère ».

Me NGOM ne se limite pas seulement à démentir, il accuse aussi. « En revanche, s’il y a eu un marché de paratonnerres à milliards (pour être plus précis, je dirai de 3 milliards FCFA), il a été passé sous l’actuel régime par un ministre de ce régime par entente directe avant que cela ne soit annulé à cause du tollé qu’il y eu autour de ce marché. Voilà l’exacte vérité ».

M. Ousmane NGOM qui parle de manipulation et intoxication ajoute
« je dois, du reste préciser que jusqu’à aujourd’hui, à l’occasion de mes différentes auditions, je n’ai jamais été interrogé ou interpellé sur aucun aspect ou aucun acte de ma gestion gouvernementale ».

Voilà pourquoi il pense qu’ « on veut tromper encore l’opinion ou continuer à les jeter en pâture comme on l’a fait jusqu’ici ».


Vendredi 8 Février 2013 - 10:59



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter