Marché du TER à Alstrom: Jubanti Senegaal va actionner la DCMP, l'IGE et la Cour des comptes



«Encore une fois, le Président de la République vient de démontrer à la face du monde que l’indépendance de la Justice n’est pas sa préoccupation. Depuis la capitale française, le Président SALL a pris la défense de son frère impliqué dans la scandaleuse affaire Pétro Tim pendante devant la Justice. Il a fait cette sortie quelques jours après l’annonce de la plainte contre son frère, son complice Franck Timis et Kosmos par les avocats de l’Opposition», tacle Mouth Bane de Jubanti Senegaal. 

Selon ce membre du Front pour la Défense du Sénégal (FDS), «depuis plusieurs semaines, le Président Macky SALL a reçu une lettre de Manko Wattu Sénégal qui lui a adressé deux questions toujours sans réponse. En lieu et place des sénégalais c’est au Peuple français que le président SALL rend compte de sa gestion de nos ressources pétrolières». 


«Pas surpris par ces pratiques d’une autre époque», Mouth Bane et Cie vont plus loin. Ce, pour inviter le président Sall «à profiter de cette occasion pour (leur) dire : «Qu’est-ce que sa famille fait dans le pétrole ? Pourquoi il a accordé une licence à une entreprise gérée par son frère ? ». 

Pour Jubanti Senegaal, «il est regrettable de voir le Président Macky SALL aller jusqu’en France pour s’expliquer sur la gestion nébuleuse de nos ressources pétrolières alors que ces explications devraient être adressées au Peuple sénégalais». 


Abordant le marché du train express, Mouth Bane et Cie parlent «Retro commission» avant d’indiquer qu’ «après 04 ans de bons et loyaux services, le président Macky Sall s’est rendu en visite d’Etat à Paris pour recevoir sa médaille pour services rendus à la France». 

«Macky Sall mérite bien tous ces honneurs puisqu’il est le véritable «représentant économique» de la France au Sénégal. Si non comment comprendre ce marché de 568 milliards octroyé à une entreprise française pour réaliser le projet TER? », ironise le membre de Mankoo Wàttu Senegaal (MWS). 

«Pour 57 Km, 14 gares, 9.500 emplois directs, le Sénégal a octroyé ce marché estimé à 568 milliards FCfa à l’entreprise française ALSTOM. Et pourtant, au Nigéria pour 187 Km la China Civil Engineering Construction Company (CCECC) construit une ligne ferroviaire pour un montant estimé à 533 milliards de FCFA», critique Mouth Bane. 

Jubanti Senegaal compte saisir la Direction de Contrôle des Marchés Publics (DCMP) «pour (les) éclairer sur les conditions d’attribution de ce marché». «Nous allons aussi adresser une correspondance à l’IGE et à la Cour des Comptes pour qu’une enquête soit ouverte», promet Mouth Bane.  


Mardi 20 Décembre 2016 - 10:05



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter