Mariah Carey chante pour le président angolais et touche un million de dollars

La chanteuse américaine Mariah Carey a suscité l'indignation de militants des droits de l'homme pour avoir chanté pour le président angolais Jose Eduardo dos Santos, au pouvoir depuis plus de 30 ans, contre un cachet d'un million de dollars. La Fondation pour les droits de l'homme (Human Rights Foundation) dont le siège est à New York a accusé la célèbre interprète d'avoir été « achetée » par l'une des plus riches familles africaines, dans un pays où la majorité de la population vit dans une grande pauvreté.



La chanteuse américaine Mariah Carey lors d'un concert à Washington, le 6 décembre 2013. REUTERS/Kevin Lamarque
La chanteuse américaine Mariah Carey lors d'un concert à Washington, le 6 décembre 2013. REUTERS/Kevin Lamarque
Alex Glastan

Directeur de la Fondation pour les droits de l'homme

Partout dans le centre de la capitale angolaise, il y avait des posters de Mariah Carey. Ils ont essayé de vendre cela en un évènement humanitaire pour la Croix-Rouge; c'était en fait une distraction pour oublier leur violation quotidienne des droits de l'homme et la crise économique."

70___angola_son_mariah_carrey_alex_glastan.mp3 70_-_ANGOLA_SON_MARIAH_CARREY_Alex_Glastan.mp3  (492.74 Ko)



Dépêche

Samedi 21 Décembre 2013 - 09:35



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter