Maroc : Le pèlerinage en Arabie déconseillé par le Maroc pour cause de coronavirus MERS

L'explication vient du fait que l'Arabie saoudite est le principal foyer au monde de contamination par le coronavirus MERS. Déjà 300 morts



Maroc : Le pèlerinage en Arabie déconseillé par le Maroc pour cause de coronavirus MERS
La semaine passée, le ministère marocain de la Santé avait incité les personnes fragiles ou souffrant de maladies chroniques à reporter leurs projets de pèlerinage à 2015, ajoutant que des "dépliants" seraient mis à disposition des autres pèlerins avant leur départ pour les sensibiliser au risque. S'exprimant devant le Parlement, le ministre Lahoucine Louardi a toutefois indiqué mardi que la recommandation avait été élargie à l'ensemble des citoyens marocains. "Nous conseillons de ne pas se rendre dans les lieux saints", a affirmé M. Louardi, cité par l'agence officielle MAP, assurant que cette décision avait été prise "après concertation avec plusieurs parties, en particulier l'Organisation mondiale de la santé et les ministres arabes de la Santé".

Même l'OMS a tiré la sonnette d'alarme

Le coronavirus "est une maladie dangereuse qui tue une personne atteinte sur trois", a-t-il relevé. Interrogée mercredi par l'AFP, une source au sein du ministère de la Santé  a confirmé cette recommandation, tout en soulignant qu'il ne s'agissait pas d'une "interdiction". Selon des statistiques officielles, le Maroc dispose pour 2014 d'un quota de 25 6000 pèlerins de la part des autorités saoudiennes. S'agissant du coronavirus MERS, Riyad n'a, à ce jour, pas formulé de recommandations particulières aux pèlerins étrangers, dont le nombre est en augmentation à l'approche du ramadan, avant le rassemblement du hadj (grand pèlerinage) en octobre. En mai, la Tunisie a aussi conseillé aux personnes fragiles de reporter leur pèlerinage à La Mecque.
 
Au terme de sa sixième réunion d'urgence sur le coronavirus MERS, l'OMS a estimé mardi que la situation restait "grave", mais elle n'a pas déclaré un "état d'urgence". Selon son dernier bilan, 701 cas (faisant au moins 249 décès) ont été confirmés dans le monde depuis l'apparition de la maladie en septembre 2012.
 
 

Lepoint.fr/Afrique

Vendredi 20 Juin 2014 - 11:38



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter