Maroc : Le salaire de Gerets fait jaser

Le salaire d’Eric Gerets, sélectionneur des Lions de l’Atlas continue d’alimenter les conservations au Maroc'. Chacun y va de ses propres estimations. Ainsi, Certains estiment que ce salaire "heurte les sentiments des Marocains" alors que d'autres résignés, indiquent qu'il s'agit d'un secret d'Etat" ou d’un mystère.



Maroc : Le salaire de Gerets fait jaser
 Les plus sachant révèlent que le technicien touche environ 1,8 million de DH, alors que d'autres avancent des chiffres allant de 2,5 et 2,7 millions voire même 3 millions de DH. Seule la Fédération Royale marocaine de football (FRMF) "détient la vérité" sur le salaire du coach national. Le chef du gouvernement, M. Abdelilah Benkirane, a affirmé que le secret entourant le salaire de l'entraineur du onze national était "inacceptable".

 Dans une interview parue dans la presse, M. Benkirane a reconnu ne pas être au courant du salaire exact de Gerets. "Jusqu'à présent, je ne sais pas si le montant du salaire dont on parle est exact ou non, mais il parait que la FRMF s'était mise d'accord avec Gerets pour que le salaire de ce dernier ne soit pas divulgué et il s'agit là d'une erreur", a dit le Chef du gouvernement qui a fait observer qu'il abordera cette question lors de l'octroi de la subvention du gouvernement à la Fédération.

 Dans son intervention devant le parlement, l'ex-ministre de la Jeunesse et des Sports, Moncef Belkhayat, avait refusé de dévoiler le salaire du technicien belge, estimant qu'une clause du contrat, exigée par Gerets, prévoit la non divulgation du salaire de ce dernier. Belkhayat avait toutefois indiqué que le salaire n'atteint pas le montant de 2,5 millions de DH avancé par certains organes de la presse.

L'actuel ministre de la Jeunesse et des sports, M. Mohamed Ouzzine a estimé, pour sa part, que le salaire de l'entraineur n'était pas un tabou mais la confidentialité du montant du salaire a mis dans l'embarras le gouvernement actuel qui n'est pas responsable de la signature du contrat avec Gerets. De son côté, le président de la FRMF, Ali Fassi Fihri a affirmé, à maintes reprises, que "le contrat signé avec Gerets comprend une clause de confidentialité sur son salaire et qu'on ne peut en dévoiler la teneur sans le consentement de l'intéressé".


Dimanche 11 Mars 2012 - 11:45



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter