Maroc: plus de 1000 migrants tentent de parvenir à Melilla

Au Maroc, plus de 1 000 migrants subsahariens ont tenté mercredi 28 mai de franchir la frontière séparant le Maroc de l'enclave espagnole de Melilla. Près de 500 d'entre eux sont parvenus finalement à entrer dans l'enclave espagnole lors de l'un des assauts les plus massifs depuis 2005 dans cette ville.



Des migrants africains qui escaladent le grillage surmonté de lames de rasoir, frontière entre l’Espagne et le Maroc, sont arrivés à entrer dans l’enclave espagnole de Melilla (ici le 1er mai 2014). Reuters/Jesus Blasco de Avellaneda
Des migrants africains qui escaladent le grillage surmonté de lames de rasoir, frontière entre l’Espagne et le Maroc, sont arrivés à entrer dans l’enclave espagnole de Melilla (ici le 1er mai 2014). Reuters/Jesus Blasco de Avellaneda

Des migrants qui se sont heurtés aux forces de l'ordre marocaines armées de gourdins et de lance-pierre. Puis il a fallu franchir les hauts grillages et échapper ensuite à la guardia civil espagnole de l'autre côté.

Parmi ceux qui sont passés,  Ben, 29 ans, il est Gabonais. Il raconte comment il a pu passer : « On a lancé l’assaut au niveau de la barrière, très difficile à escalader, mais avec du sang froid et de la détermination on a réussi à le faire. Et d’ailleurs nous ne sommes pas les premiers. On a eu à rencontrer une masse de militaires marocains qui essayaient de nous en empêcher. Mais avec le courage que nous avions, on a réussi à traverser malgré les jets de pierres. Nous sommes sortis vainqueurs, grâce à Dieu. Nous sommes pris en charge, venons de manger un bon petit repas ».

 

Trois barrières d'une hauteur de 7 mètres... des grillages...
Témoignage d'un migrant sur les conditions de passage29/05/2014 - par Pierre PintoÉcouter

 

Pour Khadija Hinani, du bureau central de l'AMDH, l'Association marocaine de défense des droits de l'homme, la situation est critique car les droits des migrants ne sont pas respectés.

Source : Rfi.fr
 



Jeudi 29 Mai 2014 - 09:17



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter