Maroc: un ancien imam radical prêche devant le roi Mohammed VI

Au Maroc, le roi a fait un geste qualifié d'exceptionnel par la presse, vendredi : il est allé prier dans une mosquée où prêche un célèbre imam salafiste, condamné il y a dix ans pour sa complicité dans des attentats terroristes. Alors que le royaume est souvent menacé par les mouvements jihadistes, c'est une façon d'appeler les radicaux à normaliser leur situation.



Casablanca, le 30 juillet, discours du roi Mohamed VI lors de la fête du trône. AFP PHOTO / Moroccan Press Agency / HANDOUT
Casablanca, le 30 juillet, discours du roi Mohamed VI lors de la fête du trône. AFP PHOTO / Moroccan Press Agency / HANDOUT

La presse marocaine évoque à bon droit un événemement historique. Le roi Mohammed VI s'est rendu à la mosquée Tarik Ibn Zyad de Tanger vendredi pour la prière - une mosquée dans laquelle les prêches sont délivrés par le cheikh salafiste Mohamed Fizazi, qui avait été condamné à trente ans de prison en 2003 pour les attentats de Casablanca, et que le souverain avait grâcié en 2011, après huit ans de détention.

Dans son prêche, cheikh Fizazi a souligné l'importance de « la sécurité des citoyens » et leur « intégrité physique ». Il a rappelé le rôle central des valeurs religieuses, de « l'entraide » et de « la solidarité », mais aussi de la « stabilité du pays », seule à même, a-t-il dit, de favoriser « la cohabitation et la lutte contre l'ignorance et la pauvreté ».

Pour le quotidien Assabah, le geste du roi est destinée à lutter contre la radicalisation des fidèles, qui est depuis des années une menace pour la monarchie. Mais il est aussi destiné à appeler à l'intégration dans le jeu politique des salafistes, pour peu qu'ils respectent sa règle fondamentale, à savoir le renoncement à la violence.

Source : Rfi.fr
 



Dimanche 30 Mars 2014 - 10:40



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter