Massacre du 28 septembre 2009 en Guinée: coup de pression de la CPI

La Cour pénale internationale était en visite en Guinée dans le cadre de son examen préliminaire sur le massacre du 28 septembre 2009. La justice guinéenne en charge du dossier a déjà inculpé plusieurs personnages clés du régime de Dadis Camara. La CPI reconnait ces avancées, mais exige de l'Etat guinéen une accélération de la procédure.



La police guinéenne arrête un manifestant au cours d'un rassemblement interdit devant le plus grand stade de la capitale, Conakry, le 28 septembre 2009. ( Photo: Seyllou/AFP )
La police guinéenne arrête un manifestant au cours d'un rassemblement interdit devant le plus grand stade de la capitale, Conakry, le 28 septembre 2009. ( Photo: Seyllou/AFP )
La CPI a ouvert un examen préliminaire le 14 octobre 2009, soit deux semaines après la commission de ces crimes au stade de Conakry."
Antonin Rabecqreprésentant de la Fédération internationale des droits de l'homme en Guinée


Rfi.fr

Samedi 22 Février 2014 - 02:00



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter