Matam-Meurtre du jeune commerçant de Sinthiou Bamambé : l’égorgeur alpagué




Les populations de Matam qui vivent dans la peur depuis le meurtre du jeune boutiquier de Sinthiou Bamambé pourront dormir tranquille. Le présumé meurtrier du jeune Serigne Moustapha Dia, commerçant tué à Sinthiou Bamambé est finalement tombé. Les éléments de la gendarmerie nationale de Ourossogui épaulés par des agents de l’unité de recherches venus de Saint-Louis ont pu épingler le suspect.


Confondu par ses déclarations, le présumé meurtrier a fini par passer à table. Il a avoué le crime avant de passer à la reconstitution des faits. Lieutenant Kaba, commandant de la compagnie de la gendarmerie de matam, déclare : « ça n’a pas été facile. Une enquête n’est jamais simple même pour un délit mineur. Pour ce cas, il a fallu des investigations très poussées, les éléments de la Brigade de Ourossogui appuyés par les éléments de la brigade de recherches de Saint-Louis donc pour aboutir à ce résultat. La confrontation des éléments matériels trouvés sur place et les auditions ont permis quand même de démarquer l’auteur du crime et à le mettre devant ses responsabilités. Finalement, il a reconnu son forfait.


Le commandant qui assure les populations de Matam que la gendarmerie est là pour veiller sur leur sécurité de jour comme de nuit, précise que l’arrêté se trouvant en ce moment en garde-à- vue dans les locaux de la brigade de Ourossogui, sera déféré devant le Procureur de la République. Ce, dès le blocage du dossier, sur les ondes de la Rfm.

Agé de 27 ans, Serigne Moustapha Dia a été égorgé dans la nuit du mercredi au jeudi de la semaine dernière dans la région Nord du Sénégal, Matam. Le meurtrier qui avait emporté l’argent aurait laissé une pièce de monnaie dans une de ses mains.


Samedi 25 Janvier 2014 - 13:50



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter