Matam : la forte chaleur fait 4 victimes



Ces petites filles étaient parties conduire le troupeau en brousse sous la forte canicule du moment avec le thermomètre qui affiche près de 50° à l’ombre. Elles ont oublié de faire leur réserve d’eau. Assoiffée, une petite fille s’est évanouie obligeant sa sœur à rallier le village pour chercher le liquide précieux. Selon des informations fournies par un membre de la famille, celle-ci est tombée à son arrivée devant le canari. C’est plus tard, après des recherches que les parents retrouveront le corps sans vie de la petite sœur. Un drame qui survient au moment où le médecin chef du district sanitaire de Ranérou met les parents face à leurs responsabilités. En ce sens que souligne Dr Souleymane BA, les enfants n’ont pas conscience de leurs actes.

 
«Il y a des signes de déshydratation et souvent les patients se plaignent de céphalées, d’autres maux surtout dans la zone où il faut dire quand même que le problème de l’eau est criard », diagnostique le médecin-chef qui fait par ailleurs état de plusieurs cas de diarrhée, ce qui dit-il «aggrave l’Etat de santé des patients ».
Dr Souleymane BA sur les ondes de la Rfm, appelle les populations du Ferlo à plus de vigilance envers les enfants. Ce, au moment où dans le département de Matam, deux (2) individus sont décédés durant les derrières 48 heures. Et selon les populations, c’est la forte chaleur qui est passée par là.  


Mercredi 10 Juin 2015 - 18:14



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter