Matam : le Procureur met en branle la machine judiciaire contre Farba Ngom et Cie

Les responsables de l’Alliance Pour la République(APR), le député Farba Ngom dit « griot du président » et Mamadou Mory Diaw, maire de Matam auraient dû déférer à la convocation du Procureur près du Tribunal régional de la localité. Leur refus n’aura fait que renforcer la décision de Cheikhou Diakhoumpa de mettre en branle la machine judiciaire car dit-il, « force restera à la loi ».



Farba Ngom risque gros. Lors d’un point de presse tenu dans son bureau à Matam, Cheikhou Diakhoump, Procureur près du Tribunal régional de Matam prévient qu’il ne laissera pas sans suite les événements de dimanche dernier de la réunion convoquée par le superviseur Aly Koto Ndiaye où le représentant du peuple bloqué par Bloqué par les jeunes favorables au maire Mamadou Mory Diaw, Farba Ngom a dégainé son pistolet pour servir des tirs de sommation dans l’air.


Le Procureur qui est d’avis que des choses plus graves auraient pu arriver, dit que dans cette affaire force restera à la loi. Mieux, pareils événements ne doivent pas être laissés sans suite. A cet effet, en tant qu’autorité judiciaire, il prendra toutes ses responsabilités pour faire justice.  Ce qui a renforcé la colère du Procureur, c’est que depuis les événements, toutes les autorités politiques impliquées, ont tous refusé de déférer aux convocations de la police.


Vendredi 7 Mars 2014 - 19:52



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter