Match Sénégal & Bénin : Zoss aux lionceaux, ‘’Quand on porte le maillot national, on ne doit faire aucun complexe’’

Le champion de lutte avec frappe, Zoss, venu encourager vendredi la sélection des moins de 20 ans devant jouer samedi contre le Bénin, a appelé les footballeurs sénégalais à ‘’faire preuve de courage et d’abnégation’’ lorsqu’ils portent le maillot national.



Match Sénégal & Bénin : Zoss aux lionceaux, ‘’Quand on porte le maillot national, on ne doit faire aucun complexe’’
‘’Contre la Côte d’Ivoire, j’ai vu une équipe du Sénégal qui a bien joué. Mais à un certain moment, j’ai eu l’impression qu’ils ont manqué de courage et qu'il y avait comme un complexe (d’infériorité) face à l’équipe ivoirienne’’, a-t-il indiqué. 

''En équipe nationale, ces sentiments ne doivent pas être de mise'', a-t-il dit, estimant que, plus que les sports individuels où on est porte-drapeau d’un groupe, d’un quartier, ‘’l’équipe nationale, c’est pour tout un peuple’’. 

‘’C’est un drapeau national qui doit être maintenu tout haut pour faire briller son pays, à l’image du Brésil qui, avant d’être une puissance économique, est connu à travers le monde grâce à ses footballeurs’’, a-t-il dit, appelant les Lions à ne pas nourrir de complexe face aux Eléphants. 

Saluant la prestation des moins de 23 ans aux Jeux olympiques, le lutteur a dit attendre le même engagement de la part de tous les footballeurs sénégalais. 

‘’Comme je l’avais fait avec les olympiques, je suis venu ce soir apporter mon soutien aux juniors pour qu’ils se qualifient en coupe d’Afrique’’, a-t-il précisé, appelant tous les supporters à venir pousser les Juniors, samedi. 

''Dans cinq à six ans, ce sont eux qui vont se retrouver en équipe nationale senior et ils ont besoin des encouragements de tout le monde'', a indiqué le champion de lutte avec frappe. 

En attendant le match contre les Eléphants, il a invité les supporters à être présents samedi pour pousser les Lionceaux à gagner par au moins deux buts d’écart face au Bénin.



Samedi 6 Octobre 2012 - 13:03



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter