Match amical: l’Uruguay ne réussit pas aux Bleus

L’équipe de France a été battue en match amical par l’Uruguay au stade Centenario de Montevideo sur le score de 1-0 ce mercredi 5 juin. Cette rencontre n’a pas été riche en enseignements pour le sélectionneur de l’équipe de France, qui s’est appuyé sur une équipe profondément remaniée pour ce premier match amical de la tournée sud-américaine des Bleus.



Gomis à l'instar de l'attaque française a été impuissant face aux Uruguayens.
Gomis à l'instar de l'attaque française a été impuissant face aux Uruguayens.
Le retour de l’Equipe de France au stade mythique de Centenario, plusieurs décennies après la première Coupe du monde de football qui s'y est jouée, n’a pas été un franc succès. Les Français ont été battus 1-0. La France n’est jamais parvenue à battre l’Uruguay. Vu le jeu pauvre en occasions qu’elle a déployé en deuxième période du match amical de ce 5 juin, il y avait très peu de chances qu’il en soit autrement.

Une entame laborieuse

L’Uruguay démarre mieux le match, avec un jeu de passes fluides qui font courir les Bleus après le ballon. Ceux-ci apparaissent solides défensivement, mais n’arrivent pas à construire pour se projeter vers les buts uruguayens. C’est en toute logique que les hôtes s’adjugent la première occasion de la rencontre. Le défenseur Caceres reprend puissamment de la tête un corner frappé par Forlan, mais son tir est légèrement hors cadre (10e). Piqué au vif, le camp français réagit immédiatement sur une initiative personnelle de Mathieu Valbuena.

L’attaquant de Marseille tire un véritable boulet de canon des 25 mètres, qui met à dure épreuve Muslera, dont la prompte détente évite le but (12e). La première vraie occasion construite des Bleus arrive dix minutes plus tard. Un joli jeu de passes une-deux entre Valbuena et le capitaine Blaise Matuidi, qui permet au Parisien de pénétrer dans la surface où il déborde Lugano et frappe. Mais son tir du gauche devant le gardien rate complètement le cadre (22e). Les hommes de Didier Deschamps sont dans une bonne phase de jeu et leurs occasions vont se multiplier jusqu’à la mi-temps.

Avec pour principal protagoniste Dimitri Payet, qui va frapper pas moins de trois fois (29e, 31e et 33e). Sa deuxième frappe, puissante et enroulée du pied gauche, fut d’ailleurs splendide. Mais Muslera s’est envolé pour réaliser un bel arrêt (31e). Payet aurait pu être ensuite passeur décisif, si Gourcuff ne gâchait pas la plus belle occasion de la première période. Servi dans la surface par le Réunionnais, Gourcuff tout seul devant le gardien, perd son duel (38e).

Luis Suarez a fait la différence

En deuxième période, le sélectionneur de la Celeste Oscar Tabarez n’a pas hésité à procéder d’emblée à quatre changements. Parmi les nouveaux entrants figure l’attaquant vedette de Liverpool, Luis Suarez. A sa première occasion, il fera la différence à la 50e minute, en ouvrant le score d’un tir à ras de terre, après avoir éliminé le défenseur central des Bleus Mangala qui disputait son premier match en équipe de France.

Très actif, Suarez, épaulé par Gaston Ramirez, entré lui aussi en deuxième période, n’arrêtera pas de harceler en contres la défense française. Les Bleus ne montrent pas de leur côté la même envie qu’ils ont affiché à la fin de la première période.

Des changements qui ne donnent rien

Deschamps a eu beau procéder à de nombreux changements, ses hommes n’ont pas réussi à renverser la vapeur. Ceci malgré le « sang neuf » - incarné par Grenier, Guilavogui et Lacazette - entré en deuxième période. Ni Gomis, qui a remplacé un Giroud complètement effacé, n’a su se produire la moindre occasion en deuxième période. Celle-ci arrivera assez tard.

Cabay remplace Matuidi et récupère le brassard du capitaine. Le joueur de Newcastle, à son habitude, a tenté une belle frappe croisée de l’extérieur de la surface. Mais l’Uruguay avait un grand gardien ce soir, Muslera n’a rien laissé passer (80e). Mandanda aussi a sorti son grand jeu, quand il a évité le deuxième but uruguayen à la suite d’une frappe puissante de Ramirez à l'entrée de la surface des Bleus (83e).

Les Bleus ont livré un premier match amical de leur tournée sud-américaine riche en nouveaux joueurs, mais assez peu inspiré. Prochain rendez-vous, dimanche 9 juin, au Brésil, pour le deuxième match amical des Bleus, lors duquel Deschamps alignera probablement une équipe différente.

Source : Rfi.fr

Dépéche

Jeudi 6 Juin 2013 - 12:15



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter