Maty Mbodj mannequin: "des filles sont prêtes à coucher pour 10 000F CFA"

Le mannequin Maty Mbodj crève l’abcès sur son différend avec sa collègue Adja Diallo. Leur brouille prend sa source en Guinée où un ami de Adja Diallo leur avait offert 7 millions de nos francs et que cette dernière ne lui en donne que 200 000 francs CFA. Par la suite, il y a eu des petites bisbilles et de fil en aiguille leur amitié s’est gravement détériorée jusqu’à ce que séparation s’en suit.



Maty Mbodj mannequin: "des filles sont prêtes à coucher pour 10 000F CFA"
Le séjour de Adja Diallo et de son amie Maty Mbodj a fait l’objet de beaucoup de supputations. Les plus téméraires ont estimé que c’était pour une partie de partouze d’autres pour une soirée impudique. Celle qui l’a accompagnée dans cette virée donne des clarifications et revient sur le vrai motif de leur divorce. Maty Mbodj qui a accordé une interview à nos confrères de l’Observateur a révélé qu’ils étaient Guinée pour un défilé. «Nous sommes partis ensemble en Guinée sur invitation d’une amie d’Adja. D’ailleurs, c’est elle qui m’a invité a faire partie du voyage. Une fois de retour à Dakar, elle m’a remis une certaine somme, mais je ne souhaite plus en reparler. Les gens raconte du n’importe quoi sur cette affaire et je ne sais même pas d’où est-ce qu’ils tirent certains détails», a déclaré l’ex-amie de Adja Diallo. Elle a ajouté : «en fait, nous étions parties en Guinée pour un défile. C’est Adja qui connaissait le styliste et elle m’a invitée l’accompagner. Une fois sur place, Adja a rencontré un bon ami à elle».

Maty Mbodj explicite le vrai motif de leur problème en expliquant : «au retour, il nous a offert 15000 dollars (7 millions de francs, Ndlr). Elle m’a remis juste 200 000 Fcfa. Je n’ai rien dit, car je me disais juste c’était ce qui m’était destinée et je ne lui ai rien dit de plus. Mais, grande a été ma surprise quand j’ai entendu les gens en parler dans la rue et ce, dans les moindres détails».

Ce qui l’a le plus choqué c’est le fait qu’elle l’ait entendue à plusieurs reprises discuter au téléphone avec des gens. «Elle leur expliquait l’affaire et leur demandait ce qu’elle devait me donner».

Sur la thèse d’une partouze, Maty Mbodj l’a balayé d’un revers de la main. «Ce n’est pas vrai (elle se répète).Il y a des filles ici qui sont prêtes à coucher pour 10 000F CFA. Ce n’était pas ça». Sur leurs relations avec cet homme qui leur a offert sept millions, elle a avancé : «je ne le connaissais pas bien. Je sais juste que c’est un homme d’affaires africain qui habite en Guinée. Je ne saurais même pas vous dire qu’elle est sa nationalité». Et d’expliquer : «on habitait chez lui, mais il n’était pas souvent à la maison. On a juste passé le week-end chez lui».
Lamba KA (Stagiaire)

Jean Louis DJIBA

Jeudi 18 Août 2011 - 17:06



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter