Mauritanie : décès du militant pour la libération des peuples Ahmed Baba Miské

Ahmed Baba Miské, grande figure intellectuelle et politique de la Mauritanie, est décédé à l’âge de 81 ans lundi à Paris, à la suite d’une longue maladie.



Mauritanie : décès du militant pour la libération des peuples Ahmed Baba Miské
« Mon père, Ahmed-Baba Miské est décédé hier le 14 mars. Il sera inhumé à Nouakchott », a fait savoir son fils, l’écrivain et réalisateur Karim Miské sur sa page Facebook.
 
Originaire de Chinguetti en Mauritanie, Ahmed Baba Miské a pris part très tôt à la lutte pour l’indépendance de son pays. Un combat pour la liberté qui deviendra le fil rouge de sa vie et de sa carrière à travers le monde.
 
Un fervent idéaliste et anticolonialiste
 
Les débuts de son militantisme remontent à 1955. Il a alors 20 ans et participe à la création de l’Association de la jeunesse mauritanienne (AJM), dont il devient le secrétaire général, puis à celle du Parti du peuple mauritanien (PPM).
 
Ambassadeur de la liberté
 
Puis il devient ambassadeur de la Mauritanie à Abidjan et à Washington, représentant permanent à l’Organisation des Nations unies (ONU) de 1963 à 1967, et directeur des Pays les moins avancés (PMA) à l’Unesco en 1988. Il s’implique également, jusqu’en 2005, dans l’association parisienne Vivre l’Islam.

Khadim FALL

Mardi 15 Mars 2016 - 15:10



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter