Mauritanie: la chute des cours de l'or frappe le secteur aurifère

La compagnie canadienne Kinross qui exploite l'or en Mauritanie a annoncé dimanche la suppression de 300 emplois dans ce pays. En cause, la chute des cours de l'or en 2013, pour la première fois depuis plus de dix ans. Mais également « la hausse des coûts de production », indique encore Kinross.



La mine d'or de Tasiast en Mauritanie a commencé sa production en 2008. Photo: Kinross Gold Corporation (2012)
La mine d'or de Tasiast en Mauritanie a commencé sa production en 2008. Photo: Kinross Gold Corporation (2012)

La société canadienne Kinross justifie la  réduction des effectifs de ses implantations en Mauritanie par sa volonté de maintenir ses activités dans ce pays, où elle emploie plus de 3 000 personnes. Des licenciements ont déjà été annoncés par la multinationale au Canada où elle a son siège social et au Mexique.
 

En effet Kinross est frappé, comme tout le secteur aurifère, par la chute du prix de l'or en 2013, et ce, pour la première fois depuis l'an 2000. La raison de ce recul de près de 30% des cours mondiaux de l'or depuis le début de l'année, c'est, paradoxalement l'amélioration de la situation économique mondiale.
 

Marchés financiers plus calmes
 

Le ralentissement de la crise en Europe, le redressement de l'économie mondiale ont poussé les investisseurs à se défaire de cette valeur - refuge - qu'est habituellement l'or. Des marchés financiers plus calmes et le redressement du cours des actions ont joué en défaveur de la demande mondiale d'or.
 

A cela, s'est ajoutée la limitation par le gouvernement indien des importations d'or alors que l'Inde est traditionnellement un très gros acheteur de métal jaune.

Source : Rfi.fr
 


Dépêche

Lundi 23 Décembre 2013 - 10:18



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter