Mauritanie: le mariage forcé d'une jeune fille annulé en justice

C'est une petite victoire pour les filles en Mauritanie. Il y a quelques jours, le mariage d'une jeune fille de 13 ans avec un homme d'une cinquantaine d'années a été cassé par décision de justice. Raja Mint Abdelkader avait déjà été mariée à l'âge de 9 ans, par son père, contre de l'argent. Selon l'Association des Femmes Chefs de Famille (AFCF) qui s'est occupée d'elle, un à deux mariages par an est annulé mais des centaines d'autres sont recensés chaque année. Ce chiffre serait en augmentation.



Mauritanie: le mariage forcé d'une jeune fille annulé en justice

En 2013, quelque 728 Mauritaniennes âgées de moins de 16 ans ont été mariées de force. Presque deux fois plus qu'en 2012 et ce ne sont que les cas recensés par l'Association des Femmes Chefs de Famille (AFCF).

Aminetou Mint El Moctar, présidente de l’AFCF, a plusieurs explications. Elle commence d’abord par mentionner la pauvreté « qui augmente et qui incite des familles à vendre leur enfant », dit-elle.

Il y a ensuite les discours islamistes qui encouragent le mariage avec des mineures et enfin l'augmentation des cas de viols qui conduit les pères à marier leur fille - le plus vite possible - pour sauver leur honneur.

Même si légalement ces mariages sont interdits « peu de juges acceptent de les annuler », regrette Aminetou Mint El Moctar avant de préciser que « ce sont des juges traditionnels qui souvent ne voient pas le problème ».

Il arrive que les procédures aboutissent surtout quand il y a aussi de la maltraitance. Raja Mint Abdelkader, qui a pu divorcer il y a quelques jours, avait le corps couvert de brûlures de cigarettes quand elle est arrivée à l'hôpital. C'est cela qui a joué contre le mari.

Le divorce précédent date d'il y a cinq mois. Suite à un drame, là aussi, la jeune mariée de 11 ans a donné du poison pour souris à son mari de 85 ans qui a dû être hospitalisé. Aujourd'hui la jeune fille a repris le chemin de l'école et « elle est même la première de sa classe », se félicite l'association qui suit son dossier. 

Source : Rfi.fr
 



Jeudi 20 Février 2014 - 10:38



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter