«Mauvaise traduction» du projet de réforme constitutionnelle : chercheurs et écrivains sérères indignés



La façon dont les quinze (15) points de la réforme constitutionnelle ont été traduits en langue sérère indigne au plus haut point l’Association des chercheurs et écrivains de la culture sérère (Acecs) qui l’a fait savoir hier.

«La traduction qui a été faite des quinze points de la réforme constitutionnelle en langue sérère est truffée de fautes. Ce sérère est peut être venu d’Afrique du Sud ou je ne sais quel autre pays mais en tout cas, il n’est ni celui du Sine, du Saloum, du Baol,… encore moins celui parlé dans la région de Thiès », a déploré le président de ladite association.

Djiby Ndiaye estime dans «Le Quotidien» que cela constitue un manque de considération à l’endroit de la langue sérère. 


Mercredi 16 Mars 2016 - 09:19



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter