Mauvaises conditions de travail dans la presse, Madiambal Diagne accuse les politiciens patrons de presse



Mauvaises conditions de travail dans la presse, Madiambal Diagne accuse les politiciens patrons de presse
Entre les médias et les politiques c’est un compagnonnage heurté c’est d’ailleurs ce qui est souhaitable, c’est la conviction de Madiambal Diagne. Le président du Conseil des Diffuseurs et Editeurs de Presse du Sénégal (CDEPS), co-animait ce vendredi un point de presse d’African Media Initiative qui prépare son forum des leaders des Medias prévu les 8 et 9 novembre 2012 à Dakar sur le thème : Renforcer les médias et la gouvernance par la participation citoyenne et l’innovation.

Pour le patron du groupe Avenir communication éditeur du journal le quotidien, les politiques investissent dans des entreprises de presse pour mieux les contrôler et ce sont eux qui créent les conditions tant dénoncées comme les mauvaises conditions de travail, le non respect de la législation du travail, « toutes les entreprises de presse qui ne respectent pas la législation ou le code du travail ce sont ces entreprises portées par les hommes politiques » ajoute Madiambal Diagne.

Le président du CDEPS de faire constater qu’on généralise trop vite dans ce pays. Il défend que toute entreprise qui veut s’affilier au CDEPS est obligée de respecter les droits du travail et s’inscrit sur des principes de bonne gouvernance. Seulement M. Diagne de dire « qu’on ne peut pas être comptable des turpitudes des personnes qui ne veulent pas respecter tout cela ».



Samedi 3 Novembre 2012 - 11:18



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter