Mbacké-Moustapha Cissé LO : « L’heure est venu pour moi de m’arrêter »

Il l’avait dit, il l’a fait. Si jamais il perdait le contrôle de la commune de Mbacké, il met fin à sa carrière politique. Eh bien, c’est fait. A partir de ce lundi matin, l’homme au cœur des événements de Touba ne devrait plus être le coordonnateur de l’Alliance Pour la République (APR). Sa lettre de démission sera entre les mains du président Sall dès aujourd’hui. « Même si par extraordinaire, je gagnais le département dont l’ensemble des résultats ne sont pas encore tombés, je ne reviendrais pas sur ma décision », déclare le vice-président de l’Assemblée nationale qui semble garder une dent envers ses camarades de partis : « j’ai été victime d’un combat fratricide, d’un lynchage médiatique de mes détracteurs connus du parti mais le parti n’a rien fait…Je n’ai rien reçu aucun



Les événements de Touba lors desquels il a vu ses deux (2) maisons, sa boulangerie, son véhicule incendiés par les talibés de Serigne Abdou Fattah Mbacké a finalement eu raison de Moustapha Cissé LO dit « El pistolero », l’homme aux sorties au vitriol et qui ne mâche jamais ses mots pour dire ce qu’il pense même à son mentor, le Président Sall. Il déclare finalement forfait. Après les premières tendances dans la commune de Mbacké tombée entre les mains du Parti Démocratique Sénégalais (PDS) d’Abdoulaye Wade, il a annoncé sa démission à la tête de la coordination du parti présidentiel, l’APR. Regrettant l’attitude de ses camarades au moment où il avait le plus besoin d’eux, Moustapha Cissé LO de dire que sa seule mission, sera désormais d’aider Macky Sall mais il n’est plus question de s’investir ni à Mbacké ni au niveau national.


Ceci, « même pas si par extraordinaire, je gagnais le département, dont l’ensemble des résultats ne sont pas encore tombés, je ne reviendrais pas sur ma décision. Je m’en vais sachant que je me suis donné, que j’ai tout investi dans ce parti. Je me suis engagé auprès de Macky Sall. Mais lorsque j’ai été confronté à l’épreuve, la semaine dernière, je n’ai reçu aucun soutien de mon parti. J’étais seul. Personne ne m’a soutenu, ni même appelé. J’ai été victime d’un combat fratricide, d’un lynchage médiatique de mes détracteurs connus du parti mais le parti n’a rien fait. L’ensemble des députés du parti se sont ligués  pour ne rien faire. Ils ont même payé des gens pour combattre la liste départementale que je dirigeais et même la liste du Khalife. Aucun investi n’a battu campagne pour le parti », lance-t-il avant de déclarer.
 

« Je pense que l’heure est venu pour moi de m’arrêter. Je ne peux pas continuer à investir mon argent et toute mon énergie dans un parti où je me bats tout seul. Aucun autre responsable du parti ne s’est battu. Ils m’ont combattu et ont combattu le parti ». Moustapha Cissé LO qui remercie le khalife général des mourides et le Khalife de Serigne Bassirou Mbacké et après s’être rendu chez son marabout, Serigne Mountakha Mbacké, de dire qu’il va déposer sa lettre de démission dès ce lundi. Dans les colonnes du « Le populaire », désormais il s’agit pour lui d’aider le Président Sall, uniquement et rien d’autre


Lundi 30 Juin 2014 - 11:53



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter