Mbacké : les jeunes des quartiers périphériques déplorent l’insécurité grandissante.

Les quartiers périphériques de Mbacké ne sont pas pris en compte dans les politiques de développement. C’est l’avis de ses jeunes habitants qui se sont réunis hier pour fustiger ce qu’ils qualifient de manque de considération de la part des autorités à leur égard.



 «Il y a un manque de sécurité total dans ces quartiers du fait qu’il n’y a pas d’électricité. Ce qui motive les agresseurs et autres à multiplier les vols et les attaques dans nos quartiers » déplore Mame Cheikh Kane, le porte-parole du collectif des jeunes habitants des quartiers périphérique de Mbacké.

Selon lui, les habitants de ces localités vivent le calvaire car les branchements sur le réseau hydraulique font défaut et les charretiers qui vendent le liquide précieux le monnaient extrêmement cher, si on arrive à les voir puisque leurs passages dans ces quartiers sont aléatoires.

Très remontés contre les autorités, les jeunes de ces quartiers considèrent qu’elles ne font que les berner à l’approche de chaque campagne électorale avec des promesses à n’en plus finir pour finalement ne pas les tenir.

Ousmane Demba Kane

Dimanche 10 Juillet 2016 - 14:16




1.Posté par issa gibb le 10/07/2016 20:18
Le village de Mbacké ne fait plus partie de l'Etat sénégalais. Il fait partie de l'état autonome de Touba et de sa gouvernance mouride à la demande des mourides à L'Etat sénégalais. C'est accepté et officialisé depuis 2013, seuls 2 hôpitaux sont dirigés par l'Etat sénégalais à la demande encore des mourides. Pour vos doléances, éclairages, eaux, sécurité ou autres désagréments publics....Demandez à votre gouvernance mouride et ne vous en prenez pas à l'Etat sénégalais.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter