«Mbayang Diop est victime d’une nouvelle forme d’esclavage » : Alioune Tine.

Mbayang Diop doit être soutenue par tous les Sénégalais. C’est la conviction d’Alioune Tine, le Directeur du bureau régional pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre d’Amnesty international qui participait hier, à la mobilisation pour soutient que la native de Yeumbeul est victime d’une nouvelle forme d’esclavage.



«Mbayang Diop est victime d’une nouvelle forme d’esclavage » : Alioune Tine.
«Mbayang Diop est le symbole des travailleurs qui sont en Mauritanie. C’est un problème qui ressemble aux formes contemporaines d’esclavage, reconnue par Amnesty International dans les pays comme l’Arabie Saoudite et le Qatar », soutient Alioune Tine qui participait hier, à la manifestation pour la libération des 13 militants anti esclavagistes arrêtés en Mauritanie.

Selon lui, le cas de Mbayang Diop n’est que la partie visible de l’Iceberg car de nombreuses travailleuses africaines sont victimes des exactions exercées par leurs employeurs arabes : «Ils tentent de les exploiter de toutes les manières et les femmes en sont les victimes. Mbayang Diop n’a pas échappé à cette situation », martèle-t-il.

Mais les organisations de défense des droits de l’Homme ainsi que les Sénégalais dans leur ensemble doivent se mobiliser pour la faire libérer, mais aussi, œuvrer afin que ces Sénégalaises ne se rendent plus dans ces pays dans certaines conditions : «Il faut se mobiliser pour que les raisons qui ont amené cette jeune dame dans ce pays et qui risque la condamnation soient éradiquées définitivement».

Ousmane Demba Kane

Jeudi 4 Août 2016 - 10:10



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter