Me Augustin Senghor sur le cas Mbaye Niang : « qu’il ait une démarche volontaire et engagée pour porter le maillot national…Nous ne ferons ni forcing ni de bras de fer »

Suite aux sorties de la Fédération Française de Football (FFF) et du Milan AC qui s’opposent à la venue de Mbaye Niang en sélection nationale, le président de la Fédération Sénégalaise (FSF), Me Augustin Senghor apporte la réplique. Et ce pour mettre la balle dans le camp d’un jeune espoir français d’origine sénégalaise qui va devoir entamer un « démarche volontaire et engagée pour porter le maillot national », assène Me Augustin Senghor qui ne manque pas de préciser au joueur, « nous ne ferons pas ni forcing ni de bras de fer contre son club et la FFF ».



Me Augustin Senghor sur le cas Mbaye Niang : « qu’il ait une démarche volontaire et engagée pour porter le maillot national…Nous ne ferons ni forcing ni de bras de fer »

« Notre position demeure la même, hier aujourd’hui comme demain, c’est-à-dire que Mbaye Niang d’origine sénégalaise est, à ce titre pour le moment sélectionnable, il sera le bienvenu. Mais très vite, on s’est rendu compte qu’il y avait quelques difficultés liés à la fédération française bien que l’ayant suspendu le considère comme un espoir sûr du football français et ne veut pas le lâcher ce que nous comprenons mais aussi son équipe Milan AC qui nous a saisi d’une lettre pour montrer pratiquement son opposition à ce que le joueur puisse participer à ce match amical en début de saison prétextant que le joueur n’était pas disposé à s’engager aux côtés du Sénégal. Ce qui a été contredit par Mbaye Niang lui-même. On sait qu’il y a beaucoup de convoitise. De notre côté, nous ne voulons mettre aucune pression particulière, l’entraîneur s’est dit devoir l’appeler, s’il est disponible tant mieux sinon, nous attendrons le moment venu mais nous ne ferons pas de forcing ni un bras de fer contre son club ni la FFF. Ce que nous voulons, c’est que tous les joueurs qui doivent porter le maillot national aient une démarche volontaire et engagée dans ses conditions là on les accueillera à bras ouverts", déclare le président de la FSF sur les ondes de la RFM.. 


Mercredi 7 Août 2013 - 14:51



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter