PRESSAFRIK.COM ,  L'info dans toute sa diversité



Me Babou à la rescousse de «Boy Djinné»: «Il n’est pas l’ennemi public n°1»

L’avocat craint le pire pour son client Modou Fall alias «Boy Djinné » qui risque jusqu’à dix (10) ans de prison ferme. Ce qui explique sans aucun doute ce plaidoyer de la robe noire qui vient au secours de son client. Selon la robe noire, «Boy Djinné» est présenté comme «l’ennemi public n°1» alors que tel n’est pas le cas. « Il doit être jugé comme un délinquant», plaide Me Abdoulaye Babou. Ce d'autant plus que ce dernier «n’a jamais usé de la violence dans ses méfaits, ni d'arme à feu».



Me Babou à la rescousse de «Boy Djinné»: «Il n’est pas l’ennemi public n°1»
««Boy Djinné» a malheureusement une réputation surfaite » car «on le présente comme l’ennemi public n°1 alors que telle n’est pas la réalité », campe son avocat. Et souligne ce dernier : «C’est un monsieur très simple de comportement qui n’a jamais usé de la violence dans ses méfaits».
 
«Il est condamnable mais il n’a jamais fait usage de force physique ou même d’arme à feu », poursuit Me Babou qui indique qu’«il faut le considérer comme tel ». Loin d’en avoir fini, la robe noire précise sur la Rfm que «c’est tout juste pour dire qu’il (Boy Djinné) doit être jugé sur la base des faits commis et non sur la base d’une réputation d’ennemi public n°1».
 
«Qu’on le considère comme un délinquant s’il est multirécidiviste mais il n’est l’ennemi public n°1 », insiste Me Babou. Evadé de la prison de Rebeuss puis de la Maison d’Arrêt et de Correction (MAC) de Diourbel, « Boy Djinné » risque gros.
Affaire à suivre. 


Lundi 25 Janvier 2016 - 11:20



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter