Me Doudou Ndoye : «Les nations sont au-delà des paroles des candidats surtout… »

S’il ne tenait qu’à Me Doudou Ndoye, le Président de la République Macky Sall allait terminer son mandat de sept ans. En effet selon l’homme politique et avocat, il n’est pas pertinent sur à l’état actuel des choses de procéder à un référendum pour respecter sa parole.



Me Doudou Ndoye : «Les nations sont au-delà des paroles des candidats surtout… »
Les deniers publics peuvent être utilisés ailleurs pour procéder à des élections. C’est l’avis de Me Doudou qui se prononçait à la Rfm sur la réduction du mandat présidentiel de 7 à 5 ans. «N’oubliez pas que le président de la république fut un candidat et cette promesse était faite par le candidat et il n’avait pas la réalité du pouvoir entre ses mains», a-t-il déclaré. Avant de poursuivre : « Sur le plan politique je lui dis que nous allons faire des élections sans intérêt pour dépenser encore des milliards pendant que les enseignants sont ici et mettent nos enfants en péril pour quelque petits milliards qu’on doit leur donner, maintenant que d’autres choses indispensable à la vie de notre jeunesse sont là pour quelques milliards, on ne va  encore dépenser des milliards pour faire des élections pour tenir une parole. Les nations sont au-delà des paroles des candidats surtout les nations pauvres»

Sur le plan juridique, Me Doudou est catégorique quant à la voie à utiliser pour réduire le mandat du Président de la République. «Sur le plan juridique, il n’y a pas de possibilité autre que référendaire. L’élection du président de la République au suffrage universel a entrainé le peuple Sénégalais à voter et a élu Macky Sall pour 7 ans dans le cadre d’une constitution. Donc c’est le peuple qui lui a donné l’obligation et le droit de rester pour 7 ans comme prévu en tant que président de la République», explique-t-il. Et de ce fait, «il n’y a que le peuple qui puisse enlever cela. L’Assemblée nationale, même par la voie ordinaire de la Constitution peut modifier une Constitution et le mandat présidentiel, mais n’a pas le droit de réduire le mandat de monsieur Macky Sall. Le mandat que le Présidentiel a reçu du peuple Sénégalais, L’assemblée nationale n’a pas le pouvoir de le lui enlever. Donc c’est par voie référendaire uniquement. Route autre voie serait considéré en tout cas selon mon point de vue d’homme de droit, pour un concept qui n’est pas défini comme une voix de haute trahison de la volonté populaire», a-t-il clamé. 

Ousmane Demba Kane

Dimanche 10 Mai 2015 - 13:12



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter