Me Moussa Bocar Thiam : «Boughaleb a été sacrifié par la police».

Me Moussa Bocar Thiam ne parvient pas à digérer la peine infligée à Mohamed Sidi Boughaleb. Ce dernier qui a été condamné à 20 ans de réclusion et à payer 50 millions FCfa a été, de l’avis de son avocat, sacrifié par la police.



Me Moussa Bocar Thiam : «Boughaleb a été sacrifié par la police».
Le procès de Mohamed Sidi Boughaleb a été bâclé pour contenter les étudiants qui réclamaient une tête. C’est l’avis de son avocat, Me Moussa Bocar Thiam. Ce dernier trouve que le procès du policier n’est ni plus, ni moins que politique : «C’est un procès purement politique et non judiciaire, car les étudiant ont toujours réclamé le meurtrier de  Bassirou Faye et il fallait faire plaisir aux étudiants en sacrifiant mon client. Le procès a duré 15 heures et durant tout ce temps, les magistrats n’ont pipé mot à l’audience», a-t-il déploré.

Me Bocar Thiam soutient par ailleurs qu’en aucun cas, son client ne pouvait être le coupable dans cette affaire : «Sette Diagne a dit avoir vu Boughaleb tirer sur Bassirou Faye or, c’est faux. A l’heure du crime, Boughaleb était entre les mains des policiers médecins, au camp Abdou Diassé, car il était victime d’une blessure. Sette Diagne est un déséquilibré mental et le parquet s’est appuyé sur ses déclarations pour condamner Boughaleb».

Très remonté contre les autorités judiciaires Me Thiam explique : «Les preuves scientifiques n’ont rien révélé et les experts ont pu démontrer que l’arme de Boughaleb n’a pas tué Bassirou Faye. Malheureusement, toutes ces preuves ont été balayées ». Mais, poursuit-il, étant donné qu’il a interjeté appel, «toutes les preuves seront réunies pour sortir Sidi Mohamed Boughaleb de prison car il a été sacrifié par la police».

Ousmane Demba Kane

Mercredi 29 Juin 2016 - 12:06



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter