Me Moussa Diop : «Nous nous devons d’accompagner le Président Macky Sall».

Alternance génération (Ag) Jotna a organisé, hier, sa conférence nationale en prélude à leur congrès qui doit se tenir bientôt. Me Moussa Diop, qui présidait cette rencontre s’est saisi de cette occasion pour revenir sur son compagnonnage avec le chef de l’Etat. Compagnonnage qu’il compte poursuivre.



Me Moussa Diop : «Nous nous devons d’accompagner le Président Macky Sall».
 «Cette Conférence nationale d’Alternance générationnelle (AG) a été convoquée sur la base des dispositions de l’article 9 de notre statut. AG, créée depuis 2009 et qui est dans la mouvance présidentielle à travers Macky 2012, doit tenir ses congrès tous les trois ans», a déclaré Me Moussa Diop.

Revenant sur le cheminement de son parti aux côtés de celui du chef de l’Etat, l’avocat soutient que ce compagnonnage est parti pour durer «Le travail qu’il a fait depuis son accession à la magistrature suprême mérite d’être soutenu. C’est la raison pour laquelle, aujourd’hui, après la mise sur pied de ce comité de pilotage, nous allons nous mettre au travail et accélérer le rythme pour que le congrès puisse se tenir à bonne date et qu’on puisse préparer les futures échéances électorales».

Poursuivant sur sa lancée, le leader de AG Jotna reconnait se sentir plus comme étant membre de la coalition Macky 2012 que celui de Benno bokk yaakaar car, considère-t-il, contrairement aux membres de Bby, ceux de Macky 2012 ont été les premiers à croire au candidat Macky Sall alors que les autres partis l’ont rejoint par obligation et nécessité et non par conviction.

Assumant son désir de poursuivre son cheminement aux côtés du chef de l’Etat, le Directeur de Dakar Dem dikk  a soutenu que ce n’était pas de façon aveugle, mais plutôt après constat des capacités de son allié : «Aujourd’hui, après quatre ans d’exercice du pouvoir et de compagnonnage loyal avec le chef de l’Etat, nous sommes à même de pouvoir analyser ce compagnonnage au vu des résultats obtenus».

Et Me Diop de poursuivre : «Quand on est avec quelqu’un qui a toujours travaillé avec l’ancien chef de l’Etat depuis 2000  en tant que Premier ministre et qui a fait toutes les réalisations de l’Alternance 1 et qui sait travailler ; quand il demande de l’accompagner, quand il reprend le pouvoir en tant que Président en 2012 et qui trouve un taux de croissance de 1,7% et qui l’amène à 6,5%,  nous nous devons de l’accompagner dans sa mission de faire sortir le Sénégal de sa situation». 

Ousmane Demba Kane

Dimanche 24 Avril 2016 - 12:31



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter