Me Ousmane Sèye : « Yahya Jammeh n’est pas l’abri de poursuites par la CPI »



Me Ousmane Sèye : « Yahya Jammeh n’est pas l’abri de poursuites par la CPI »
Abandonnant le pouvoir sous la pression de la Cedeao après avoir perdu les élections présidentielles, Yahya Jammeh s'est exilé en Guinée Equatoriale. Mais pour l’avocat sénégalais Me Ousmane Sèye, l’ancien dictateur n’est pas à l’abri de poursuites judiciaires.

D’emblée la robe noire rappelle que la Gambie reste sous l’emprise de la Cour pénale internationale (CPI). Et au regard de cela le président déchu Yahya Jammeh peut être rattrapé par ses vingt-deux ans de gestion sans partage du pouvoir en Gambie.

Selon Me Sèye « la GMambie est toujours sous  l’emprise de la Cour pénale internationale. Toutefois, précise l’avocat même si la Gambie a déclenché la procédure de retrait de la Cpi, mais le déclenchement de la procédure n’est pas encore abouti car il faut un délai d’une année », indique le président du parti Front Républicain « Jammu Askan Wi », dans les colonnes de Libération. 


Mercredi 25 Janvier 2017 - 10:15



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter