Me Sidiki Kaba aux populations de Colobane: «Il faut faire confiance à la justice »



Suite mais pas fin de la condamnation des jeunes de Colobane à 20 de travaux forcés dans le cadre de l’affaire Fodé Ndiaye du nom du policier tué lors des violences pré-électorales de la présidentielle de 2012. Face au collectif des populations de Colobane (Dakar) qui bandent les muscles en exigeant la libération de "Gattuso" et "Délé", le ministre de la Justice tempère. La tutelle les invite à faire confiance à la justice. «Une décision de justice s’impose à tous. Ces jeunes se sont battus dans le cadre du M23. C’est à la suite de la décision du 27 janvier 2012, qu’à la place de l’Obélisque, ils avaient contesté le 3ème mandat du président.


En Républicain alors, à l’époque étant président d’honneur de la fédération internationale des ligues des droits de l’homme, j’avais estimé que même si cette décision n’allait pas dans le sens de ce qu’une majorité du peuple semblait dire, il fallait aller dans ce sens-là. C’était une décision de droit qui s’imposait à tous les Sénégalais. Cela paraît important parce que lorsqu’il y a des conflits entre les citoyens, les acteurs politiques, c’est la justice qui tranche », dira Me Sidiki Kaba.

 
Avant de trancher : «Lorsqu’il y a mort d’homme, une enquête a lieu. Ils (les condamnés) sont identifiés comme ceux qui ont commis (le meurtre). Il y a donc une décision de justice et leur condamnation est intervenue ». «Ce n’est pas que je puisse changer moi l’ordre de la décision mais la loi leur permet de faire appel. La décision sera réexaminée », dira par ailleurs la tutelle qui indique : «Il est possible que les juges d’appel au niveau de la Cour d’assise reviennent sur cette décision et procèdent à l’acquittement.


Nous l’avons vu en disant qu’il y a peut-être insuffisance de preuves. Comme il peut leur arriver de diminuer les peines comme ils peuvent dire que c’est la perpétuité ». Mais, «Il faut faire confiance à cette justice », conclut le Garde des sceaux. 


Vendredi 13 Février 2015 - 20:00



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter