Me Sidiki Kaba sur le procès de Karim: "Les avocats essayent toutes les artifices de procédure mais le plus important...



Me Sidiki Kaba sur le procès de Karim: "Les avocats essayent toutes les artifices de procédure mais le plus important...
Pour le ministre de la justice sur le procès de Karim Wade ouvert depuis le 31 juillet dernier: "On a pu avoir toutes les péripéties judiciaires". Ainsi, chacun est dans son rôle. "Les avocats se débattent, essayent d’utiliser toutes les voix pour aller au bout de la défense, le procureur fait de même en tant qu’avocat de la société". Mais le plus important, "c’est que demain la justice soit rendue". 


En ce qui concerne la présidence de la Cour Pénale Internationale (CPI), Me Sidiki Kaba soutient qu’il a été éligible grâce au soutien des hommes et des femmes du Sénégal. "C’est une possibilité qui est offerte au président de la République d’avoir un outil diplomatique parce qu'en étant le président de l'Assemblée des Etats-Partie aux statuts de Rome de la CPI, j'ai accès à toutes les capitales du monde et tous les Chefs d'Etat", sert la tutelle qui n'occulte pas le dossier Hissène Habré, l'ancien président tchadien dans les liens de la détention depuis le 2 juillet 2013. 


Pour le Garde des sceaux, dans les colonnes de "l'observateur", il importe le plus de faire en sorte que "le procès soit juste et équitable" car "l’objectif est que demain qu’on puisse dire que le Sénégal a pu juger avec les normes acceptées sur le plan international". 


Mercredi 10 Septembre 2014 - 12:50



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter