Médiation: Macky et Niass arrondissent les angles



D’après les sources de «l’As», tout est rentré dans l’ordre entre l’Alliance Pour la République (APR) et l’Alliance des Forces de Progrès (AFP). Ainsi, après la levée de boucliers des progressistes pour protester contre les investitures faites par le président de la République qui ne leur a accordé que six (6) sièges contre une vingtaine pour l’éternel rival, le Parti Socialiste (PS), la paix est revenue entre les deux (2) alliés.

«Très remonté, Moustapha Niass avait même opposé un refus au Premier ministre et au président de la République qui voulaient que le communiqué de l’AFP ne soit pas rendu public», assurent nos confrères.

Exprimant son ras-le-bol, le comité national électoral avait menacé de quitter la coalition Benno Bokk Yakaar (BBY).

Une médiation entamée par des responsables des deux (2) camps, «l’As» a appris  que Macky Sall et Moustapha Niass se sont parlés et ont arrondi les angles. Et, le progressiste en chef a demandé aux jeunes de son parti qui prévoyaient de hausser le ton, de renoncer à leur conférence de presse et de rester à son écoute. 


Mercredi 21 Juin 2017 - 13:15



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter